Coupes d’arbres illégales : des plaintes au criminel et au civil ont été déposées

Photo de Shirley Kennedy
Par Shirley Kennedy
Coupes d’arbres illégales : des plaintes au criminel et au civil ont été déposées
Dans tous les cas, soit les deux sites distincts de coupes de bois illégales, la Ville fera reboiser les deux sites, et ce très rapidement.

Les élus de Forestville n’ont pas l’intention que la ou les personnes qui ont coupé des arbres illégalement sur les terrains de la Ville demeurent impunis. Pour les deux événements distincts, des plaintes ont été déposées à la Sûreté du Québec au criminel et deux plaintes au civil seront logées par les procureurs de la Ville, le cabinet d’avocats Tremblay Bois Mignault Lemay.

La mairesse est revenue sur les événements lors de la séance du conseil municipal du 7 juillet. Événements qui ont défrayé la manchette et surtout qui ont incité les élus à spécifier que quoi qu’en disent leurs services de relations publiques respectifs, trois ministères ainsi que la Sûreté du Québec avaient été avisés avant la tenue du point de presse le 15 juin.

« La Sûreté du Québec, le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, le ministère de la Sécurité publique, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs ainsi que le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, ont tous été avisés formellement. Seule Isabelle Jobin du volet Sécurité civile de la Sécurité publique, s’est déplacée ici et a travaillé avec nous. Les autres ministères sont demeurés muets », a souligné la mairesse Anctil.

Dénonciation
L’élue a confirmé au Journal et en séance publique virtuelle, que des citoyens se sont exprimés et que toutes sortes d’informations seront vérifiées lors des enquêtes.

« Vous comprendrez que puisque c’est sous enquête, nous ne pouvons en dire davantage », a-t-elle ajouté.

Le but des élus concernant la plainte au civil, se situe au niveau des réparations et pénalités envisagées.

« La Ville est en démarche avec la firme d’avocats pour la première coupe, puisqu’elle détient les informations suffisantes pour progresser dans ce sens», a dit le directeur général Richard Duguay.

Ce dernier prévient que la Ville ne commentera plus les processus, de façon à ne pas nuire à son déroulement, mais tient à informer la population qu’elle se réserve tous les recours et qu’elle ira jusqu’à la « conclusion satisfaisante pour la Ville et ses contribuables. »

La protection de la source et son chemin d’accès étant une priorité absolue, M. Duguay précise que « ce sont les démarches entreprises par la Ville jusqu’à maintenant, ce qui ne signifie pas qu’elles soient ses dernières démarches. La Ville entreprendra toutes les actions nécessaires au fil de l’avancement des dossiers. »

La Ville demande encore la collaboration du public et promet de protéger l’identité de ses sources.

« Si un citoyen ou une citoyenne détient quelque information sur l’une ou l’autre des coupes, la Ville veut la connaître et votre identité sera protégée. En informant la Ville, vous augmenterez les chances de succès de ses actions et c’est l’ensemble de la population qui bénéficiera de votre implication », en appelle M. Duguay qui invite la population a contribuer à l’enquête de la Sûreté du Québec, en lui transmettant directement l’information qu’elle détient.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des