Keven Charest repêché par les Marquis de Jonquière

Photo de Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
Par Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
Keven Charest repêché par les Marquis de Jonquière
Keven Charest en action pour les Loups de La Tuque. Courtoisie

Le Forestvillois Keven Charest a été repêché (26e choix/5e ronde) par les Marquis de Jonquière dans la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH) lors du repêchage 2020 tenu le 8 août. « Une excellente nouvelle » pour le hockeyeur et ses admirateurs.

Keven Charest a toujours eu la flamme du hockey et il a joué lors de son plus jeune âge jusqu’à la catégorie midget BB. Aujourd’hui âgé de 29 ans, il arrive à conjuguer son travail de monteur de ligne et sa passion pour ce sport.

D’abord engagé en 2017 par l’équipe forestvilloise dans la Ligue de hockey sénior AA du Lac au Fleuve (LHSLF), les Excavations A. Savard, l’ailier gauche de six pieds et 215 lbs s’est démarqué par sa vitesse et ses bagarres majoritairement fructueuses.

En 2018, il a commencé à jouer au sein des Loups de La Tuque, dans la Ligue de hockey sénior AAA du Québec (LHSAAAQ), en tant que #91. En 2019, il est devenu un joueur régulier de cette équipe, au plaisir des fans qui se plaisent à le regarder jouer.

« L’an passé, j’ai connu une très bonne saison, avec deux points et 130 minutes de punition. J’ai bien joué mon rôle, ce qui a plus aux recruteurs de la ligue semi-pro [LNAH] », d’affirmer le hockeyeur qui ne pensait pas vivre cette expérience un jour.

Quatre équipes de la LNAH l’ont approché sur six au total. « C’est valorisant parce que c’est rare que des joueurs comme moi qui n’ont pas performé dans le junior AAA ou le junior majeur se font repêcher dans cette ligue. C’est un défi et un accomplissement personnel pour moi », dévoile Keven Charest.

Le #91 a donc choisi le meilleur contrat qui lui était offert, soit celui des Marquis de Jonquière. « En plus, c’est plus près de chez moi, alors c’était le meilleur choix possible », indique-t-il puisqu’il demeure et travaille à Forestville.

Pour Keven Charest, la LNAH est un test en premier lieu. « J’ai le droit d’y jouer huit games et de retourner dans le sénior AAA par la suite si je ne veux pas continuer. Je vais donc essayer et si j’aime ça, je resterai, sinon je retournerai avec mes anciens coéquipiers », soutient-il en précisant qu’il est dans ses dernières saisons de hockey.

Trois scénarios de calendrier ont été préparés par les six équipes de la LNAH lors du repêchage. Un qui débute en novembre, un en décembre et, ultimement, un scénario qui lancerait les activités en janvier 2021.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des