Les Bracelets Delphine créés pour une bonne cause

Photo de Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
Par Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
Les Bracelets Delphine créés pour une bonne cause
Stéphy Tremblay (deuxième à partir de la gauche, était entourée de ses amies lorsqu’elle a remis son deuxième don (2 450 $) au Manoir Ronald McDonald de Québec le 15 août. En deux ans, elle a amassé 6 600 $. Courtoisie

Après avoir vécu un des pires drames que peut vivre une famille, soit la perte d’un enfant, Stéphy Tremblay de Forestville a trouvé le moyen de redonner au suivant en concevant des bracelets au profit du Manoir Ronald McDonald. Voici l’histoire des Bracelets Delphine.

Le 21 août 2018, la petite Delphine est prête à sortir du ventre de sa maman, à 37 semaines de gestation.

« Ma grossesse s’est bien déroulée tout comme mon accouchement, raconte Stéphy. Mais, à sa sortie, on s’est rendu compte qu’elle avait des points bleus sur sa peau, ce qui signifiait un problème sanguin. »

Comble du malheur, l’enfant est transférée au CHUL de Québec où elle est soignée pendant deux semaines. « Le premier soir, on a manqué la perdre. Après, mon conjoint (Fréderick Hervieux) et moi, on ne la laissait plus la nuit. Par chance que le Manoir était à côté de l’hôpital pour qu’on puisse aller dormir chacun notre tour », explique la jeune maman.

Les parents ont pu bercer leur Delphine pendant deux semaines avant qu’elle ne devienne un ange.

Les médecins n’ont toujours pas émis de diagnostic pour expliquer la maladie du bébé. « Je ne savais pas si j’allais me relever, soutient Stéphy Tremblay, mentionnant qu’elle pensait à sa fille jour et nuit. »

Un mois et demi plus tard, la Forestvilloise veut trouver une façon de se changer les idées pour essayer d’aller mieux.

« Je suis tombée par hasard sur des bracelets que j’avais mis de côté pendant longtemps et je me suis dit qu’ils auraient besoin d’être améliorés. En allant au magasin, j’ai trouvé un ensemble pour faire des bracelets et je l’ai acheté », se remémore-t-elle.

En arrivant à la maison, elle a fait 18 bracelets. « C’était les trois premières heures que je passais sans être triste, sans penser à la perte de mon bébé. Ça m’a fait du bien », affirme Stéphy. Sa famille l’a convaincue de les vendre, ce qui a été le point de départ de l’initiative Les Bracelets Delphine.

« Je voulais les vendre pour une cause et aussi, pour que les gens pensent à Delphine quand ils les portent. J’ai donc créé une page Facebook pour vendre les premiers bracelets et j’ai été étonnée de voir à quel point la communauté m’a supportée. En quelques secondes, il n’en restait plus aucun et on m’écrivait pour m’en demander. »

Stéphy Tremblay et son conjoint, ensemble depuis 13 ans, ont vécu un deuxième deuil en juin 2019, alors que le petit Malcom, âgé de 21 semaines, a dû sortir du ventre de sa mère parce qu’il était malade. « Ce n’était pas la même maladie que Delphine, et nous n’avions pas de contre-indication des médecins pour revivre une grossesse », explique celle qui est devenue la maman de deux anges.

Dons

À chaque bracelet vendu, Stéphy remet 5 $ au Manoir Ronald McDonald, qui accueille les parents d’enfants malades à bas prix, soit 10 $ par nuitée. Depuis octobre 2018, c’est une somme de 6 600 $ que la jeune femme a réussi à amasser pour la cause. « Je fais toujours un don par année, soit près de la date d’anniversaire de Delphine, le 21 août », précise-t-elle.

Parce que deux ans plus tard, Les Bracelets Delphine suscitent toujours le même engouement. Ils trouvent tous preneurs, vente après vente.

D’autres produits se sont aussi ajoutés au fil des mois comme les anges de la route et les porte-clés, qui sont tout autant appréciés.

« On entend beaucoup parler des points négatifs de rester dans une petite ville, mais je peux témoigner qu’il y a beaucoup de positif. Je me suis sentie soutenue par ma communauté et on m’envoie tellement de beaux messages, ça me touche énormément. On sous-estime le pouvoir d’une communauté tissée serrée », conclut Stéphy, œuvrant comme technologue en radiodiagnostic au CLSC de Forestville.

Partager cet article

1
LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Yannick T Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Yannick T
Guest
Yannick T

Inspirant en ces temps de difficultés pour plusieurs, l’Ensemble est plus grand que la somme des parties. Bisous Stéph xxx