Haute-Côte-Nord : les jeunes hockeyeurs de retour sur la glace

Photo de Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
Par Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
Haute-Côte-Nord : les jeunes hockeyeurs de retour sur la glace
Une quinzaine de parents de joueurs ont assisté à l’assemblée générale annuelle de l’Association de hockey mineur de Forestville le 8 septembre.

Après un arrêt radical en mars en raison de la pandémie de COVID-19, le hockey mineur reprendra ses activités en Haute-Côte-Nord dès le 21 septembre, mais non sans mesures sanitaires.

À Forestville et aux Escoumins, une assemblée générale annuelle s’est tenue respectivement les 8 et 10 septembre afin d’informer les parents des hockeyeurs et hokeyeuses sur les directives qui seront appliquées au complexe Guy-Ouellet et au Centre Sportif Charles-Édouard-Boucher, qui ouvriront leurs portes le 21 septembre.

Par exemple, un seul parent sera admis à l’aréna de Forestville lors des pratiques hebdomadaires et celui-ci devra demeurer assis dans l’une des deux sections réservées à cet effet.

« Les autres enfants pourront rester avec leur parent, mais ils devront rester assis et ne pas se promener partout dans l’aréna », explique le président de l’Association de hockey mineur de Forestville, Yannick Barthell. Aux Escoumins, aucun accompagnateur ne sera admis.

De plus, lors de l’entrée dans les complexes sportifs, un responsable COVID-19 s’assurera que les visiteurs se lavent les mains et qu’ils portent le couvre-visage.

« Nous prendrons les noms et numéros de téléphone de tous afin de faciliter l’enquête épidémiologique, s’il y a lieu », ajoute M. Barthell.

Notons que pour le complexe Guy-Ouellet, l’entrée ne pourra se faire qu’à la porte près de la salle de quilles et qu’il sera interdit de ressortir par la porte intérieure séparant le hall et l’aréna.

« Si vous voulez retourner vous chercher un café, vous devrez passer par l’extérieur », confirme Gina Foster, directrice des loisirs à la Ville de Forestville, et trésorière de l’association. Le casse-croûte devrait ouvrir ses portes à la mi-octobre.

Sur la glace, le nombre de joueurs sera réduit à 10 en plus du gardien de but, pour les 16 ans et moins, et à huit en plus du gardien de but pour les 17 ans et plus, ce qui concorde avec la phase 5 du plan de relance de Hockey Québec. Normalement, les équipes pouvaient compter jusqu’à 20 joueurs.

« Les jeunes devront porter le masque jusqu’à ce qu’ils mettent leur casque. Dans le vestiaire, ils seront à un mètre de distance les uns des autres. Ça nécessitera plus de chambres afin de respecter cette distanciation », dévoilent Yannick Barthell et le président de l’Association de hockey mineur des Escoumins, Stephan Gaudreault.

Quant aux horaires de pratique, ils demeureront sensiblement les mêmes à 15 minutes près. « Entre chaque pratique, il faudra prévoir 15 minutes pour la désinfection des vestiaires, ce qui viendra jouer un peu sur les horaires », soutient Yannick Barthell. « Il faut éviter que les gens se croisent », ajoute M. Gaudreault.

Les employés de l’aréna se chargeront de désinfecter les chambres de joueurs ainsi que les bancs utilisés par les parents (pour Forestville). C’est pourquoi seulement deux sections seront ouvertes au public.

Tournois
Les tournois font partie de la phase 6 de la relance du hockey mineur, qui est attendue pour la mi-octobre dans les régions où la pandémie est moins virulente, comme la Côte-Nord.

« Pour le moment, on peut organiser des pratiques et des matchs entre villages voisins comme Les Escoumins et Baie-Comeau. Les tournois ne sont pas confirmés encore », précise M. Barthell.
Une quinzaine de parents se sont présentés à la rencontre de la semaine dernière dans le but d’obtenir les informations nécessaires à l’inscription de leur enfant.

« Je sais que plusieurs attendaient les informations relatives à la COVID-19 avant d’inscrire leur jeune, mais il faudrait que les inscriptions commencent à rentrer si on veut organiser la saison », d’affirmer le président de l’association forestvilloise.

L’an passé, l’Association de hockey mineur de Forestville comptait une soixantaine de joueurs, toutes catégories confondues. « On s’attend à recevoir le même nombre d’inscriptions cette année, peut-être même plus », indique Gina Foster.

Partager cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des