COVID-19 : Martin Ouellet en faveur du contrôle des accès à la Côte-Nord

Photo de Steeve Paradis
Par Steeve Paradis
COVID-19 : Martin Ouellet en faveur du contrôle des accès à la Côte-Nord
Le député Martin Ouellet assure que les Nord-Côtiers ne comprendraient pas que le niveau d’alerte de la région augmente dans les prochains jours, dans l’état actuel de la pandémie de COVID-19.

Le député de René-Lévesque, Martin Ouellet, est l’un de ceux qui estiment qu’un contrôle des accès à la Côte-Nord pourrait être une bonne méthode pour permettre à la région de conserver son niveau jaune, celui de préalerte, alors que le reste de la province tourne de plus en plus au rouge.

« Je ne suis pas le directeur de la santé publique, mais lorsqu’on pense que la Côte-Nord a été la dernière région déconfinée au printemps et qu’elle a été relativement épargnée par le virus, on peut penser que la même méthode pourrait être efficace », de lancer le député.

Comme bien des Nord-Côtiers l’ont déjà laissé entendre, M. Ouellet dit qu’il ne comprendrait pas, dans l’état actuel de la pandémie au Québec, que la région passe au niveau d’alerte rouge, le niveau maximal.

« La Côte-Nord a fait des efforts, les gens observent les règles et coopèrent, ça s’est bien passé avec le tourisme cet été, mais si, pour des raisons que j’ignore, la région passait au rouge, ça risque d’avoir l’effet inverse. Les gens ne verraient pas l’utilité de leurs efforts et ne veulent pas aller dans le rouge », fait-il valoir.

« On est déjà passé du vert au jaune pour des raisons politiques, seulement parce qu’ailleurs ça va mal, poursuit Martin Ouellet. Il y a déjà des gens qui n’ont pas compris ce changement, qui comprendraient encore moins que ça passe au rouge et qui n’achèteraient plus les explications du gouvernement. On veut avoir encore une vie », conclut-il.

Prévus s’étendre de vendredi à mercredi dernier, les « points de sensibilisation » instaurés par la Sûreté du Québec à l’entrée de la région vont se poursuivre de façon aléatoire au moins jusqu’au vendredi 16 octobre. On saura par la suite s’ils disparaissent ou, au contraire, s’ils s’intensifient.

En date de jeudi midi, la santé publique de la Côte-Nord rapporte un total de 162 cas d’infection au coronavirus depuis le début de la pandémie dans la région. Seulement quatre de ces cas sont présentement considérés actifs.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires