Claudette Roussel lauréate du Prix Hommage Aînés

Photo de Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
Par Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
Claudette Roussel lauréate du Prix Hommage Aînés
Claudette Roussel est conseillère à la municipalité des Escoumins. Photo Courtoisie

L’Escouminoise Claudette Roussel était très heureuse d’apprendre le 9 novembre qu’elle est la lauréate du Prix Hommage Aînés pour la Côte-Nord, récompensant une personne aînée qui se distingue dans sa région pour son engagement bénévole.

En raison de la pandémie, la 21e édition de ce prix remis par la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, se déroulera virtuellement.

« La cérémonie n’a pas encore eu lieu, mais c’est le député Martin Ouellet qui m’a avisée que c’était moi la lauréate. J’étais vraiment contente, je ne m’attendais pas à ça », affirme Mme Roussel, en entrevue téléphonique.

Âgée de 78 ans, Claudette Roussel n’a jamais cessé de s’impliquer dans sa communauté. « J’aime ça le bénévolat. Je ne veux pas rester à la maison. Ça me désennuie et j’aime aider les gens », soutient la mère de quatre enfants et grand-maman de cinq petits-enfants.

C’est la Table régionale de concertation des aînés (TRCA) qui reçoit les candidatures pour le Prix Hommage Aînés, puis un comité de sélection indépendant s’occupe de l’analyse des dossiers.

La candidature d’une personne par région est ensuite recommandée par chaque TRCA au ministre responsable pour la remise de ce prix.

Mme Roussel ne souhaitait pas déposer sa candidature, mais on l’a placée devant le fait accompli.

« Quand on me l’a offert, je ne voulais pas. Mais ils m’ont dit que cette année, c’était à mon tour. Ça faisait trop d’années qu’il passait par-dessus moi. J’ai donc fini par accepter », raconte-t-elle, bien heureuse du déroulement.

Parcours

Son long parcours comme bénévole s’est amorcé alors que ses jeunes fils jouaient au hockey. Enseignante de carrière, elle était motivée à s’engager pour permettre aux enfants de s’accomplir dans le sport, ce qu’elle a fait auprès de Hockey mineur Saguenay pendant 10 ans.

« Je suis native des Escoumins, mais j’ai déménagé à Chicoutimi en 1970. Mon conjoint et moi sommes revenus dans la région en 2003. J’ai fait du bénévolat autant à Chicoutimi qu’ici, dans mon village natal », se remémore Claudette Roussel.

Une de ses plus grandes réussites est l’ouverture du Centre Alpha du Haut-Saguenay, une école pour l’alphabétisation des personnes ayant des difficultés d’apprentissage ou une déficience intellectuelle ou physique.

« J’y vais encore de temps en temps, je me suis attachée aux gens comme la secrétaire qui y travaille depuis le tout début et qui y est encore », déclare-t-elle.

Elle a également œuvré auprès de nombreuses organisations veillant à l’amélioration de la qualité de vie des personnes aînées et la défense de leurs droits, soit la FADOQ Les Escoumins, la FADOQ région Côte-Nord, l’Appui pour les personnes proches aidantes et la Table de concertation des aînés de la Haute-Côte-Nord.

Plus récemment, elle s’est investie dans la rénovation d’une ancienne école convertie en centre accueillant les citoyens, entre autres les aînés, au centre de son village qui lui tient tant à cœur.

Pour mener à bien ce projet, elle a su rallier et mobiliser ses amis bénévoles. Son travail acharné a été souligné de belle façon en 2019 lors de l’inauguration du bâtiment qui porte le nom de Centre Claudette Roussel.

Son implication n’est pas encore terminée puisqu’elle continue de donner du temps à plusieurs organismes ainsi qu’à sa municipalité en tant que conseillère.

« Je vais continuer jusqu’à ce que la santé me le permette », de conclure Mme Roussel.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Céline Tremblay
Céline Tremblay
9 jours

Félicitations et bravo pour ton dévouement.