Québec dévoile un plan de confinement général plus sévère que jamais

Par Charlotte Paquet 6:12 PM - 06 janvier 2021
Temps de lecture :

Le premier ministre François Legault a confirmé une panoplie de mesures draconiennes qui prévaudront du 9 janvier au 8 février.

La Côte-Nord a beau avoir supplié d’être épargnée du reconfinement au Québec en raison de la situation de la pandémie chez elle, le gouvernement Legault a refusé de lui accorder ce traitement de faveur. Les nouvelles mesures draconiennes instaurées pour faire fléchir la courbe des cas s’appliqueront à l’ensemble de la province.

Le premier ministre du Québec, François Legault, a mis cartes sur table en fin d’après-midi mercredi. Flanqué de ses fidèles acolytes, le Dr Horacio Arruda, directeur national de la Santé publique du Québec, et Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux, il a confirmé les moyens mis de l’avant pour gagner la bataille contre la COVID-19, dont une large part de la teneur a coulé dans les médias depuis mardi.

Donc, comme annoncé dans les dernières heures, de nouvelles restrictions entreront en vigueur à partir du samedi 9 janvier et jusqu’au 8 février. Celle qui frappe le plus l’imaginaire demeure l’imposition d’un couvre-feu entre 20 h le soir et 5 h le lendemain.

Il sera interdit à quiconque de se trouver à l’extérieur, mis à part les déplacements pour le travail. Des amendes variant de 1 000 $ à 6 000 $ pourraient être remises aux contrevenants.

Dans la même foulée, les épiceries et les dépanneurs sans service d’essence devront fermer leurs portes à 19 h 30, histoire de permettre aux gens de retourner à la maison. Les pharmacies et les dépanneurs avec service d’essence pourront demeurer ouverts au-delà de 20 h.

Déjà fermées depuis le 25 décembre, les entreprises jugées non essentielles devront garder leurs portes closes jusqu’au 8 février. Par contre, le premier ministre a précisé que, contrairement à ce qui prévaut pour le moment, la cueillette de marchandises à la porte des commerces sera permise.

Les lieux de culte devront également être fermés, sauf pour des célébrations de funérailles, mais avec un maximum de 10 personnes.

Les activités extérieures seront permises, mais dans le respect des bulles familiales.

Dans les écoles

Québec maintient le retour à l’école au 11 janvier pour les élèves du primaire, qui devront tous porter le couvre-visage dans les corridors. De plus, les jeunes de cinquième et sixième année devront également le porter en classe.

Au secondaire, l’enseignement à distance se poursuivra jusqu’au 18 janvier. Lors du retour en classe, le gouvernement fournira à tous les étudiants et les enseignants deux masques de procédure au quotidien.

Fait à noter, le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge, s’adressera aux médias vendredi afin d’établir les tenants et les aboutissants du plan de retour en classe.

Les garderies et les services de garde resteront ouverts.

Un traitement choc

François Legault l’a confirmé : par les mesures draconiennes qui seront imposées à compter de samedi, le gouvernement veut servir un traitement choc au Québec afin de protéger les personnes les plus vulnérables et le réseau de la santé avec la diminution de la contamination par le virus.

En ce début d’année, la province fracasse des records de nouveaux cas de COVID-19, d’hospitalisations et de décès. Mercredi, le bilan faisait état de plus de 215 000 cas et plus de 8400 décès au Québec depuis le début de la pandémie en mars.

Fait à noter, alors qu’il était questionné pendant la conférence de presse sur la raison pour laquelle la Côte-Nord est confinée malgré son faible nombre de cas, le premier ministre a répondu :  « Quand on regarde les régions et les capacités hospitalières, on considère qu’il y a du risque partout. »

 

 

Partager cet article