La Chambre de commerce soutient l’effort collectif

Photo de Shirley Kennedy
Par Shirley Kennedy
La Chambre de commerce soutient l’effort collectif
Julie Tremblay, présidente de la Chambre de commerce Haute-Côte-Nord et Carol Girard, directeur. Veuillez noter que la photo date d'avant la pandémie d'où la proximité entre les deux personnes. Photo : Archives

Bien qu’elles se disent solidaires des récentes mesures annoncées par le gouvernement du Québec, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce Haute-Côte-Nord (CCHCN) demeurent vivement préoccupées par l’état des entreprises québécoises et s’inquiètent pour la survie de plusieurs.

D’une seule voix, les deux organisations accueillent favorablement l’ouverture du gouvernement pour maintenir certaines activités économiques, mais rappellent qu’une aide financière directe plus importante que ce qui a été annoncé par le passé devrait être prévue.

« Les Québécois sont fatigués. La situation actuelle est extrêmement difficile pour de trop nombreux secteurs économiques et les annonces du 6 janvier sont un autre coup dur pour des milliers d’entrepreneurs », a déclaré Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

Pour le directeur de la CCHCN Carol Girard, « le maintien de ces activités était essentiel. Leur fermeture, même temporaire, aurait pu avoir un impact très négatif sur leur compétitivité et sur la chaîne d’approvisionnement de biens essentiels qui sont distribués dans les épiceries et pharmacies. »

De plus, M. Girard estime que les chantiers de construction ne représentent pas un foyer d’éclosion déterminant et les retards occasionnés par leur fermeture auraient eu des « conséquences majeures sur la réalisation de projets publics et privés importants. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires