L’URLS Côte-Nord supporte les activités de plein air

Photo de Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
Par Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
L’URLS Côte-Nord supporte les activités de plein air
Le club de ski de fond Le Plein d'Air de Forestville a obtenu une aide financière de l'URLS Côte-Nord afin de rénover son relais. Photo : Facebook

L’École Cycliste Haute-Côte-Nord et le club de ski de fond Le Plein d’Air de Forestville font tous deux partie des récipiendaires d’une aide financière du programme Soutien financier en plein air de l’Unité régionale de loisir et sport (URLS) Côte-Nord.

En ce qui concerne l’École Cycliste Haute-Côte-Nord, elle a reçu une somme de 4 687 $ pour le déploiement sécuritaire d’un réseau de fatbike à Forestville.

« Nous procéderons à l’acquisition de grattes pour damer les sentiers, de signalisation pour améliorer l’accès et d’un équipement pour tirer les grattes », a expliqué un des représentants des adeptes de fatbike, Simon Thériault.

Rappelons que les adeptes du vélo à pneus surdimensionnés ont accès à une boucle d’un peu plus de 5 km aménagée en retrait du terrain du golf Le Méandre. L’entretien du réseau se réalise de façon bénévole avec des motoneiges pour cette première année d’opération.

Club de ski de fond

Quant au club de ski de fond, il a obtenu 4 161 $ pour son projet de rénovation du refuge. « Nous apporterons des améliorations à notre relais telles que le changement des portes, fenêtres et de la galerie », explique l’administratrice Ginette Plante.

Le refuge est situé à 1 kilomètre du stationnement et « c’est le carrefour central de toutes nos pistes de ski », soutient Mme Plante.

Sa construction datant d’une quarantaine d’années, « il était essentiel de procéder à ces rénovations ».

L’URLS Côte-Nord a reçu près de 70 000 $ en demandes d’aide financière via son programme qui finance les activités de plein air et elle a redistribué plus de 50 000 $.

« En Haute-Côte-Nord, Explos-Nature (rendre plus accessible la plongée sous-marine), la Société de développement de Sacré-Cœur (sentier de vélo de montage) et Tadoussac 2000 (acquisition de matériel de plein air) ont aussi mis la main sur des soutiens financiers », dévoile l’agente de développement à l’URLS Côte-Nord, Joliane Poirier.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires