Une adaptation théâtrale pour Les Murailles d’Érika Soucy

Photo de Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
Par Johannie Gaudreault - Initiative de journalisme local
Une adaptation théâtrale pour Les Murailles d’Érika Soucy
L’adaptation théâtrale du roman Les Murailles d’Érika Soucy sera lancée le 10 mars dans toutes les librairies. Photo : Courtoisie

Publié en 2016, adapté au théâtre en 2019, le roman Les Murailles d’Érika Soucy ne cesse d’évoluer. Son adaptation théâtrale sera lancée le 10 mars dans toutes les librairies, après plus d’un an de travail de la comédienne, autrice et poétesse originaire de Portneuf-sur-Mer.

« J’ai fait une adaptation complète du texte. L’histoire se centre beaucoup plus autour du père, de moi et de mon frère, donc, vraiment ce triangle familial. Il y a plein d’éléments du roman qui s’y retrouvent, mais il y en a aussi beaucoup qui ne s’y retrouvent pas. J’ai aussi arrangé davantage la chronologie des événements pour aller plus dans la fiction, ce qui est exigé par le théâtre », dévoile Érika Soucy.

Dès l’écriture de son roman Les Murailles, qui a nécessité quatre ans, la Portneuvoise pensait déjà à l’adapter pour le théâtre. Habituée à écrire des textes de théâtre, quand elle a commencé à écrire son manuscrit, elle avait le réflexe d’insérer beaucoup de dialogues entre les personnages. Elle s’est alors demandé si elle était en train d’écrire une pièce « encore ».

« Pis là, je me suis dit bien non. Je veux écrire un roman, je vais faire l’exercice jusqu’au bout. Après, si j’ai le goût d’écrire une pièce, alors j’en écrirai une avec la même histoire au final. C’est ce que j’ai fait. Dès le départ j’avais ça dans mes cartons », déclare l’autrice âgée de 33 ans.

Une démarche autobiographique entoure l’histoire du roman qui met en vedette la jeune Érika qui est partie 10 jours au chantier de La Romaine pour aller voir la réalité de son père qui a toujours fait du fly-in fly-out.

« C’est un pèlerinage, c’est un voyage que je fais pour répondre aux questions de mon identité, pour voir la vie de mon père qui était plus souvent au chantier qu’à la maison jusqu’en 2015 », affirme Érika Soucy.

Au départ, la poétesse voyait ce projet « comme un hommage » à son père. « Un hommage doux-amer, mais quand même un hommage. Et il y a de l’amour en arrière de ça. Par le théâtre, il devenait magnifié. Il a compris davantage ce que j’essayais de lui dire. »

La pièce Les Murailles a été présentée au théâtre Périscope à Québec en avril 2019.

D’autres représentations étaient prévues pour 2020, mais la pandémie a forcé l’annulation de celles-ci. Aussitôt que la crise sanitaire le permettra, les comédiens sont prêts à partir en tournée selon les demandes pour la pièce.

En attendant, Érika Soucy ne chôme pas. Elle travaille comme scénariste sur la quatrième saison de l’émission télévisée Léo, présentée à TVA, et elle planche sur une nouvelle pièce de théâtre.

« J’ai la chance d’être en résidence au théâtre La Bordée à Québec qui produira le texte que je suis en train d’écrire probablement à l’automne 2021 », souligne-t-elle précisant qu’elle mettra en scène le personnage de sa mère et traitera du rapport au succès et au rêve américain.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires