Marc-André Boulianne, un entrepreneur-né

Par Johannie Gaudreault 12:00 PM - 16 février 2021
Temps de lecture :

Marc-André Boulianne a remporté le prix de recrue de l’année du programme Soyez entrepreneurs. Photo : Courtoisie

Le dicton « on apprend de nos erreurs » a guidé l’Escouminois Marc-André Boulianne tout au long de l’année 2020. Étudiant en entrepreneuriat, il a sauté à pieds joints dans le programme Soyez entrepreneurs et, malgré les défis qu’il a dû surmonter, il a mérité le prix de recrue de l’année.

« C’était mon objectif dès le départ, affirme-t-il. Je suis très compétiteur et je veux toujours atteindre mes buts. Mais, j’ai trouvé le processus très difficile. Concilier la gestion d’une entreprise en plus de mes études et ma vie sociale n’a pas été de tout repos. J’ai terminé l’année épuisé, mais quand je repense à tout ce que j’ai traversé, j’ai appris énormément. »

Il faut dire que la COVID-19 est venue compliquer l’encadrement qui lui avait été promis. Le programme Soyez entrepreneurs est offert aux étudiants en entrepreneuriat et leur permet de gérer leur propre franchise Qualité étudiants, dans un des deux domaines déjà définis, soit peinture résidentielle ou entretien.

« Les formations en présentiel et rencontres de coaching ont été mises sur la glace et plus difficiles à obtenir. J’ai manqué d’encadrement et il a fallu que je me débrouille pour plusieurs facettes de la compagnie. Ce n’était pas évident, mais j’ai acquis de l’expérience », soutient M. Boulianne.

Pour entrer dans le programme, l’Escouminois a dû passer par un processus de sélection.

En janvier 2020, il a lancé sa franchise en peinture résidentielle (principalement pour les revêtements extérieurs) avec tout ce que ça implique : main-d’œuvre, équipements, fournisseurs, publicité, signature de contrats et réalisation des travaux.

Sa force : la vente de son service. Sa faiblesse : structurer son travail de gestionnaire.

Pénurie d’employés, perte de profits, mauvaise estimation du coût des travaux, voici quelques défis avec lesquels a dû jongler l’entrepreneur.

« Au bout du compte, ç’a été une belle expérience parce que je ne referai plus les mêmes erreurs. Cette année (2021), je vais travailler sur mes faiblesses et, surtout, je serai mieux accompagné. »

En septembre dernier, Soyez entrepreneurs a remis des prix aux participants qui se sont le plus démarqués, dont Marc-André Boulianne.

« Le gala, qui se tient habituellement dans le Sud, s’est déroulé dans des chalets dans la région du Saguenay, tout en respectant les mesures sanitaires. J’étais vraiment heureux de voir mes efforts récompensés », raconte-t-il.

Parcours

Âgé de 25 ans, Marc-André Boulianne a quitté son village natal après ses études secondaires. Il a réalisé un diplôme d’études collégiales en génie civil au Cégep de Chicoutimi avant de travailler deux ans au sein d’Inter-Cité Construction à Québec.

« J’ai décidé sur un coup de tête de m’inscrire à l’université en août 2017, se souvient-il. J’ai commencé à l’Université Laval pour un certificat en administration. J’ai trouvé ça difficile de me familiariser avec le monde universitaire, alors je me suis redirigé vers l’Université du Québec à Rimouski, mais à Lévis. C’était plus petit et il y avait plus de gens de régions. Je me sentais plus à ma place. »

Marc-André a entrepris un baccalauréat en entrepreneuriat. Comme le programme Soyez entrepreneurs lui a appris le b.a.-ba de l’entrepreneuriat et plus encore, il poursuit maintenant ses études en finances.

« La bourse est mon autre passion. J’aimerais être en mesure de faire de la gestion de portefeuille. »

Après ses trois dernières sessions d’université, le jeune homme déterminé veut lancer son propre business. Dans quel domaine? Rien n’est certain pour le moment, mais il a plusieurs projets en tête.

Une chose est sûre, son année avec Qualité étudiants ne l’a pas découragé. Il n’a pas perdu l’envie de l’entrepreneuriat. Au contraire, « cette expérience m’a montré de quoi je suis capable ».

En attendant, il est possible de suivre sa franchise Qualité étudiants Peinture – Lévis Est sur Facebook. Il offrira ses services aux Escoumins cet été.

Même s’il ne veut pas revenir totalement dans sa région natale, il espère toutefois pouvoir y garder un pied.

Partager cet article