DEC soutient l’économie de la Côte-Nord

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
DEC soutient l’économie de la Côte-Nord
Innovation et développement Manicouagan est partenaire avec Développement économique Sept-Îles dans ce projet pour maximiser les retombées de la présence des grandes entreprises sur la Côte-Nord.

Innovation et développement Manicouagan et Développement économique Sept-Îles viennent d’obtenir une aide de 243 504 $ de Développement économique Canada pour poursuivre leur travail de terrain afin que les PME de la Côte-Nord puissent tirer davantage leur épingle du jeu auprès des grandes entreprises du territoire.

Les deux organisations régionales sont partenaires depuis quelques années déjà dans un projet destiné à accroître l’impact économique de la présence des grandes industries.

« Ce qu’on fait avec ce projet-là, c’est de se rapprocher des grands donneurs d’ouvrage privés. Ce qu’on veut, c’est optimiser les retombées en s’approchant de ceux qui s’occupent des approvisionnements », explique Marthe Nadeau, consultante chez Développement économique

Sept-Îles. Alcoa et Cargill à Baie-Comeau ainsi qu’Alouette et la Société ferroviaire et portuaire de Pointe-Noire à Sept-Îles font partie des entreprises ciblées.

Bien des pas ont été franchis à ce jour, notamment grâce aux deux rendez-vous réunissant en 2019 et en 2020 les grands donneurs d’ordre et les PME. « Cargill, ça fait deux ans qu’il nous confie que cette activité-là est bénéfique, car il trouve de nouveaux fournisseurs », poursuit la consultante.

Parmi les gains réalisés à ce jour dans le projet, Mme Nadeau est particulièrement fière de la collaboration des grandes entreprises à fournir chaque automne des informations sur leurs contrats d’approvisionnements planifiés pour l’année suivante, que ce soit pour leurs opérations courantes ou encore des investissements spécifiques.

Cette façon de faire permet aux fournisseurs d’avoir une bonne idée des appels d’offres à venir, de la personne responsable au sein de l’organisation, de la période de réalisation et de la valeur des travaux. Ces rapprochements entre les parties sont bénéfiques pour un comme pour l’autre, selon Marthe Nadeau.

Le travail de terrain pour la maximisation des retombées économiques ces deux dernières années a permis à des PME de la Côte-Nord, plutôt que de l’extérieur, de décrocher des contrats pour des valeurs de 40 à 50 M$, assure la consultante.

« C’est un programme qui a du succès et ce n’est pas terminé. On est en train de travailler d’autres projets », conclut-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires