Dominic Arpin découvre le kite-buggy à Longue-Rive

Par Johannie Gaudreault 1:30 PM - 01 juin 2021
Temps de lecture :

L’animateur et producteur de l’émission Van aventure diffusée sur les ondes de Canal Évasion, Dominic Arpin, a expérimenté le kite-buggy pour la première fois sur la plage de Longue-Rive. Photo : Dominic Arpin

L’émission animée et produite par Dominic Arpin, Van aventure, s’est arrêtée à Longue-Rive l’été dernier en vue de sa deuxième saison, qui est présentée depuis le 14 avril sur Canal Évasion les mercredis à 21 h.

C’est mercredi dernier le 26 mai que les résidents de Longue-Rive ont prouvé à l’animateur de Vlog qu’il n’y a pas d’âge pour s’amuser. Il s’est joint à un groupe de retraités du Club Air-Lib de Chicoutimi qui lui ont expliqué et fait vivre l’expérience du kite-buggy sur la plage.

Normand Martel, président de l’organisme regroupant des adeptes de sport aérotracté, est celui qu’on voit au volant du kite-buggy.

« L’émission m’a contacté afin que je fasse découvrir ce sport à Dominic à Longue-Rive. J’ai tout de suite accepté. On était huit personnes du club sur place et c’était une belle expérience », dévoile-t-il.

Même s’il a avalé quelques grains de sable et eu la frousse dans les virages serrés, Dominic Arpin « a bien aimé son aventure », selon M. Martel.

« Il est vraiment sympathique. Je le trouve courageux d’affronter ses peurs comme ça à la télévision. Il m’a avoué ne pas savoir s’il tremblait parce qu’il avait froid ou peur. J’ai bien ri », raconte le spécialiste des sports aérotractés.

Pour Normand Martel, il est clair que le paradis du kite-buggy est à Longue-Rive. Depuis une dizaine d’années, le résident de Chicoutimi y fait des escales plusieurs fois durant la belle saison, des salles de bain y étant même aménagées spécialement pour lui et son club.

« À Longue-Rive, les vents du sud-ouest sont présents régulièrement. La plage est tranquille, ce n’est pas bondé de gens comme au Lac-Saint-Jean et c’est plus sauvage. C’est vraiment l’endroit idéal pour nous et assez près de chez nous, comparativement à quelques endroits que nous fréquentions aux États-Unis », explique le Saguenéen âgé de 72 ans, qui a déjà frôlé la mort en cerf-volant traction en 2007.

Un passage apprécié

Dominic Arpin a adoré son passage sur la Côte-Nord.

« C’est l’une des régions les plus accueillantes et propices à ce genre de voyage. Un endroit moins fréquenté que la Gaspésie, mais selon moi tout aussi beau, plus sauvage et où la vanlife est plus tolérée (à condition de respecter les règles et d’adopter les bonnes pratiques) », mentionne-t-il à Espaces.

L’un de ses coups de cœur est d’ailleurs le village de Longue-Rive où il souligne qu’il est autorisé de dormir dans sa van.

« J’y ai fait du char à cerf-volant (kite-buggy) sur la plage, un véhicule à trois roues tracté par une voile. C’est un endroit étonnant, magnifique et très tranquille. La vue est fantastique et les plages sont tapissées de sable blanc. On a l’impression d’être dans le sud », conclut-il.

Partager cet article