Femmessor élargit sa clientèle

Par Charlotte Paquet 6:00 AM - 08 juin 2021
Temps de lecture :

La directrice régionale de Femmessor sur la Côte-Nord, Christine Turcotte, voit grand pour l’élargissement de la mission de l’organisme. Photo courtoisie

Femmessor prend de l’essor. Grâce à une nouvelle enveloppe de 52 M$ pour soutenir l’entrepreneuriat, elle poursuit sa mission des 26 dernières années auprès des femmes entrepreneures, mais intègre dorénavant les entreprises inclusives dont l’impact positif sur la société est reconnu.

Tout un changement de cap pour l’organisme né à Baie-Comeau en 1995 sous l’appellation de Fonds d’investissement pour l’entrepreneurship au féminin, le Fief comme on le nommait à l’époque.

« On élargit notre clientèle. On va permettre à des gens qui sont sous-représentés de créer leur entreprise et de développer le Québec », se réjouit Christine Turcotte, directrice régionale de Femmessor sur la Côte-Nord.

Les personnes racisées, personnes immigrantes, les Premières Nations et les personnes handicapées, notamment, font partie de ces nouvelles clientèles qui auront accès dorénavant au soutien de l’organisme. Selon Mme Turcotte, l’accès au financement entrepreneurial leur est encore plus difficile justement en raison de leur sous-représentation.

Pour parvenir à en faire encore plus dans le développement économique du Québec, Femmessor voit le montant annuel en prêts dont elle dispose exploser de 19,6 M$ à 52 ,5 M$, grâce à des partenariats avec le gouvernement du Québec, par l’entremise d’Investissement Québec, des institutions financières, le Fonds de solidarité FTQ et Fondaction.

« Dans cette enveloppe de financement-là, la première condition, c’est qui faut que la personne ait au moins 25 % des parts dans l’entreprise », précise la directrice régionale, qui espère maintenant que la Côte-Nord ira chercher sa part du gâteau en prêts aux entrepreneurs pour se lancer en affaires ou encore prendre de l’expansion à leur entreprise.

Partager cet article