Les Nord-Côtiers ne boivent pas avec modération, mais conduisent de manière responsable

Par Maxim Villeneuve 2:01 PM - 05 juillet 2021
Temps de lecture :

Les Nord-Côtiers sont responsables au volant, mais ce n’est pas le cas de leur consommation d’alcool, selon Éduc’alcool. C’est ce que révèle un sondage qui étudie la relation de chacune des régions Québécoises avec l’alcool.

Ils sont 39% à dépasser les limites recommandées un minimum d’une fois par mois, versus 36% dans l’ensemble du Québec.

« Ce sont davantage des conducteurs responsables que des buveurs modérés et ce n’est pas suffisant pour faire briller l’ensemble de leur bilan », affirme le directeur général d’Éduc’alcool, Hubert Sacy.

La moyenne québécoise de ceux qui prennent le volant après avoir consommé plus d’alcool que la limite permise est à 8%. Seulement 3% des Nord-Côtiers affirment avoir déjà fait cela. Ils mélangent le cannabis à l’alcool 9% moins que les autres Québécois.

Les barrages routiers sont plus présents sur la Côte-Nord qu’ailleurs au Québec. Ce sont 24% des Nord-Côtiers qui en ont observé un dans la dernière année, alors que la moyenne québécoise est à 19%.

Les Nord-Côtiers estiment que leur consommation n’est pas nuisible à leur vie. Dans la province, 17% des gens croient que l’alcool nuit à leur santé physique alors que 11% des Nord-Côtiers estiment cela. Les gens de la région sont aussi moins nombreux à croire que leur consommation d’alcool nuit à leur vie sociale ou familiale.

Éduc’alcool précise que même si un total de 7600 personnes a répondu au sondage, il pourrait y avoir une marge d’erreur dans les résultats. Cela est dû aux possibles changements de comportements liés aux mesures gouvernementales contre la COVID-19. La méthode de collection de données a été modifiée, ce qui pourrait aussi avoir un impact. La période dans laquelle les Québécois ont été sondés, c’est-à-dire du mois d’août à octobre 2020, pourrait influencer les résultats.

Partager cet article