Les Innus se tournent vers l’énergie verte

Par Vincent Rioux-Berrouard 7:41 AM - 28 juillet 2021
Temps de lecture :

Le chef de la Première Nation des Innus Essipit, Martin Dufour. Photo courtoisie

Les membres des Premières Nations innues de Mashteuiatsh, Essipit et Pessamit ont accueilli avec soulagement la décision du gouvernement du Québec de ne pas appuyer GNL Québec.

« L’abandon des projets de GNL Québec ne représente pas pour nous une victoire contre un projet de développement économique, mais bien pour la protection du territoire et de l’environnement », déclare Charles-Édouard Verreault, le vice-chef des Innus de Mashteuiatsh.


Par voie de communiqué, les trois communautés indiquent vouloir collaborer avec les Québécois pour pouvoir initier des projets qui favoriseront une économie verte. Selon elles, avec l’énergie éolienne, l’hydroélectricité, l’aluminium, les métaux, les installations portuaires et les centres de recherches, nous avons toutes les ressources pour bâtir une économie du futur.


« Déjà partenaires dans des projets régionaux tels que le parc éolien Rivière-du-Moulin, le parc éolien Apuiat, des projets d’énergie communautaire, et d’autres encore, nous pourrions aller plus loin » affirme Martin Dufour, chef de la Première Nation des Innus Essipit.

Partager cet article