Les officiers mécaniciens et de navigation du traversier votent pour un mandat de grève

Par Emy-Jane Déry 10:01 AM - 04 août 2021
Temps de lecture :

NM F.-A.-Gauthier. Photo STQ

Les officiers mécaniciens et de navigation des traverses de Matane-Baie-Comeau-Godbout, Sorel, Québec, L’Isle-aux-Coudres et Tadoussac se sont donné un mandat de grève dans une proportion de 97%.

Ils sont privés de hausses salariales depuis 2018, a fait savoir le Syndicat des Métallos. Le mandat obtenu permet une grève intermittente d’une durée totale de cinq jours à exercer au moment jugé opportun.

Les deux premières journées de débrayage devraient avoir lieu le samedi 14 août et dimanche 15 août prochain, selon un avis de grève officiel émis mercredi.

« Il n’y a même pas de date prévue pour les négociations, puisque les négociateurs patronaux n’ont toujours pas reçu leur mandat du Conseil du trésor afin d’aborder les aspects monétaires du contrat », a déploré Bruno Gagnon, président de la section locale 9599. « C’est un manque flagrant de respect du gouvernement pour nos membres qui assurent les traverses, dont le travail est essentiel à la fluidité des transports », a ajouté celui qui représente les 130 officiers mécaniciens et de navigation à l’emploi de la Société des traversiers du Québec.

Les membres sont sans contrat de travail depuis avril 2020. Le syndicat déplore que les salaires ne suivent même pas l’inflation.

« Les taux horaires sont maintenant de 8 $ à 10 $ inférieurs à ceux en vigueur pour des emplois comparables au privé », a mentionné Luc Laberge, représentant syndical des Métallos.

Le syndicat est d’avis que faute de salaire compétitif, la STQ peine à recruter de nouveaux officiers et qu’elle doit recourir à de coûteuses agences de placement de personnel pour palier au problème.

La semaine dernière, des travailleurs des traversiers affiliés à un autre syndicat, celui du Regroupement des traversiers de la FEESP-CSN, ont aussi annoncé la possibilité d’une grève du 12 au 15 août.

Partager cet article