Un deuxième cas de COVID-19 lié au Pow Wow de Pessamit

Par Charlotte Paquet 2:29 PM - 09 août 2021
Temps de lecture :

Une deuxième personne ayant participé au Pow Wow de Pessamit le 1er août a reçu un résultat positif à la COVID-19.

L’appel au dépistage des participants au Pow Wow du 1er août à Pessamit a permis d’identifier une deuxième personne infectée à la COVID-19, ce qui entraîne la santé publique de la Côte-Nord à vouloir dépister plus largement encore.

« Un cas de COVID-19 a été confirmé au cours des derniers jours à la suite du dépistage recommandé par la santé publique. Il y a deux cas au total, ce qui confirme une éclosion en lien avec le Pow Wow », a précisé, lundi, Pascal Paradis, conseiller en communication au Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord.

Devant ce fait, d’autres démarches ont été lancées pour élargir le nombre de personnes dépistées, notamment chez les danseurs du public.

On se souviendra que le Centre de santé et de services sociaux avait lancé un appel au dépistage après qu’un visiteur ait reçu un résultat positif à la COVID-19. Ce dernier avait été en contact avec un résident de la communauté.

Des mesures de confinement ont été mises en place et l’enquête épidémiologique s’est amorcée. À la santé publique, on évaluait cependant le risque de contamination comme faible.

Jeudi, le Conseil des Innus de Pessamit a pris la décision de fermer ses bureaux administratifs par mesure préventive, tout en maintenant les services essentiels. Lundi, la fermeture se poursuivait.

Les autorités de la santé de Pessamit insistent sur l’importance de recevoir ses deux doses de vaccin pour être protégées adéquatement, mais aussi de respecter les règles sanitaires de base, comme le lavage des mains, le port du masque et la distanciation physique.

En date de ce lundi 9 août, la Côte-Nord comptait 583 cas confirmés de COVID-19 depuis la toute première infection en mars 2020. Trois demeurent actifs. Depuis le bilan de vendredi, un seul nouveau cas a été ajouté, soit celui de Pessamit.

Partager cet article