L’absence de vent marque la 13e édition du Parcours du Boeu’ à Tadoussac

Par Johannie Gaudreault 3:00 PM - 14 septembre 2021
Temps de lecture :

Pour sa 13e édition, le Parcours du Boeu’ a subi l’absence de vent, ce qui a empêché de couronner un gagnant. Le comité organisateur a donc offert la victoire au phare du Haut-Fond-Prince, figure emblématique de Tadoussac. Photo : Renaud Pintiaux

Les 29 voiliers participants à 13e édition du Parcours du Boeu’, régate dont le départ était donné à la marina de Tadoussac le 28 août, n’ont pas réussi à franchir la ligne d’arrivée dans les temps limites, faute de vent.

« Les courants d’air soufflant entre 5 à 7 nœuds, la majorité de la flotte a réussi à se rendre au phare du Haut-Fond-Prince, plus communément appelé la Toupie. Certains bateaux ont même réussi à le contourner avant de perdre le vent et dériver avec le courant », commente la directrice de la marina de Tadoussac, Lydia Gagné.

Aucun participant n’a pu terminer la course dans les temps qui avaient été accordés, mais chacun a pu profiter du paysage à couper le souffle, des mammifères marins curieux et du soleil, avant d’être rappelé à la marina pour un souper hot-dogs et blés d’Inde, avec une ambiance musicale festive en prime.

Le comité organisateur de la régate n’a donc pu couronner aucun gagnant pour cette édition.

« Étant donné qu’aucun participant n’a terminé la course, le comité organisateur s’est entendu pour donner la victoire à la Toupie. Chacun des capitaines présents durant la soirée a reçu un prix de présence, gracieusement fourni par nos nombreux commanditaires », précise Mme Gagné.

Les participants et le comité organisateur de cette 13e édition de l’événement s’entendent pour parler de cette régate comme réussie.

« Nous sommes extrêmement satisfaits du déroulement, bien que nous aurions tous apprécié un peu plus de vent afin d’avoir un gagnant à présenter pour cette édition », soutient la directrice qui remercie les bénévoles et les commanditaires.

Rappelons que le Parcours du Boeu’ est une régate amicale qui réunit une trentaine de navires chaque année depuis 13 ans.

Les voiliers doivent contourner le phare du haut-fond Prince, un symbole important au large de Tadoussac avant de revenir dans la baie. Le parcours doit être réalisé dans des temps limités.

Cette année, des voiliers de Tadoussac, Anse-St-Jean, Chicoutimi, La Baie, Haute-Côte-Nord, Québec, et Rimouski ont notamment participé à l’activité nautique rassembleuse.

En 2020, le voilier PATHI avec son skipper Marc-André Tremblay de Chicoutimi avait remporté les honneurs. Il était présent encore cette année pour défendre son titre.

Notons que la marina de Tadoussac est un organisme à but non lucratif, géré par un conseil d’administration composé de sept administrateurs.

Partager cet article