CHME se signale aux prix Rencontres ADISQ

Par Shirley Kennedy 12:00 PM - 11 octobre 2021
Temps de lecture :

Marc-Antoine Labine-Labonté et Claudine Roussel de la radio CHME94,9- Radio Essipit-Haute-Côte-Nord ont obtenu respectivement deux et une nominations aux prix Rencontres ADISQ. Photo : Courtoisie

Dévoilées le 6 octobre, les nominations dans le cadre des prix Rencontres ADISQ décernés au artisans de la radio québécoise confirment les candidatures de Marc-Antoine Labine-Labonté et Claudine Roussel de la radio CHME94,9- Radio Essipit-Haute-Côte-Nord.

C’est une reconnaissance accueillie avec gratitude pour la petite équipe de la radio régionale alors que Marc-Antoine Labine-Labonté est nominé dans deux catégories, soit Animateur (trice) ou chroniqueur (euse) culturel (le) de l’année-Station de radio, marché régional et Directeur (trice) musical (le) de l’année – Station de radio, marché régional.

Depuis son arrivée au sein de l’équipe de CHME en 2019, Marc-Antoine Labine-Labonté a su trouver ses marques assez rapidement, lui qui n’avait aucune expérience en la matière.

Un pari risqué mais payant pour la directrice de la station Claudine Roussel, puisque sa recrue s’est démarquée en 2019 en remportant le titre de chroniqueur culturel de l’année – marché régional et le titre de directeur musical – marché régional en 2020.

« Il me reste juste à gagner les deux la même année », blague le populaire animateur en entrevue au Journal Haute-Côte-Nord.

Pour madame Roussel à la barre de la station depuis 2006 après avoir dirigé les ventes locales pendant huit ans, c’est une première nomination dans la catégorie Directeur (trice) des programmes de l’année – Station de radio, marché régional.

Reconnaissance du milieu

À ses yeux, c’est une belle marque d’appréciation à l’endroit de son équipe – dont elle est très fière – et la station, puisque les mises en nominations sont faites par les intervenants du milieu de la musique.

Mais au-delà du « glamour » qui entoure l’ADISQ et ses événements connexes, Claudine Roussel souhaite plus que tout « que la Haute-Côte-Nord prenne conscience de la chance qu’elle a d’avoir une station de radio qui parle d’elle et pour elle ».

Une pointe d’amertume dans le ton de cette affirmation soulevée, madame Roussel persiste et signe de sa plume élégante.

« Quand un commerce diffuse de Rimouski ou de Baie-Comeau, quand un organisme oublie de nous envoyer un communiqué (…). En même temps on est pognés dans une roue, présence /budget, pas de budget / pas de présence. On doit faire mieux pour être choisis mais avec moins de moyens. Nul n’est prophète en son pays. Si ces reconnaissances de l’extérieur peuvent donner le goût de nous écouter davantage et d’être fier d’avoir un station régionale malgré le marché publicitaire très restreint et l’absence de subventions de fonctionnement ».

Brasser des idées

Cheffe d’orchestre passionnée, la directrice de CHME fait l’unanimité dans la boîte radiophonique sise sur la rue de la Réserve à Essipit.

« C’est une personne très humaine qui gère l’entreprise dans un climat d’ouverture, d’écoute et de plaisir. Notre plus grosse paye, c’est le bonheur de travailler tous ensemble. Claudine est une personne qui aime quand ça bouge quand ça avance donc elle est toujours réceptive aux nouvelles idées et on sent qu’elle veut que l’on fasse partie des prises de décisions », confie Marc-Antoine.

« Je suis très fière de Marc-Antoine, partage Audrey Arseneault, l‘animatrice matinale de CHME. C’est un passionné qui met tout son cœur dans la promotion et la mise en valeur d’artistes émergents. Claudine, c’est la boss par excellence. Celle qui nous offre un environnement de travail motivant, basé sur le respect de ce qu’on est individuellement. Mais c’est aussi une redoutable visionnaire dans le milieu radiophonique régional. Elle est très instinctive ».

Nouveautés

Puisque madame Roussel et sa gang n’ont pas peur des défis et n’hésitent pas à ébranler le temple du merveilleux monde radiophonique, ceux-ci convient les auditeurs au retour de 15 h à 17 h du lundi au jeudi avec Audrey Arseneault, Marc-Antoine Labine-Labonté et Claudine Roussel, Nicolas Gagnon sera derrière le micro de midi à 14 h du lundi au jeudi tandis qu’Anne-Sophie Paquet est là pour la nouvelle du jour et les bulletins d’information locale.

« D’autres nouveautés seront intégrées au courant de l’automne », conclut la directrice, invitant la Haute-Côte-Nord à se brancher pour ne faire qu’un avec le 94,9.

Partager cet article