Disparition à Longue-Rive : aucune trace d’Isabelle Perron

Par Shirley Kennedy 2:27 PM - 08 novembre 2021
Temps de lecture :

La Sûreté du Québec ne ménage pas les efforts pour tenter de localiser Isabelle Perron de Longue-Rive.

L’enquête afin de retrouver Isabelle Perron âgée de 66 ans de Longue-Rive portée disparue officiellement le 27 octobre, est toujours sous la responsabilité du Service d’enquête des crimes contre la personne de la Sûreté du Québec.

Les enquêteurs ont rencontré un homme, témoin important dans ce dossier, « qui a été relâché ». C’est l’information confirmée par le porte-parole de la Sûreté du Québec, Hugues Beaulieu.

On sait que madame Perron était une femme très réservée, qu’elle vivait avec son petit-fils et qu’elle ne sortait pas beaucoup de sa résidence. C’est ce qui explique que le voisinage a mis du temps avant de signaler sa disparition à la Sûreté du Québec.

« Dès que nous avons été informés, les recherches ont été entreprises. Des recherches dans la résidence et autour de la résidence de madame Perron, ainsi que des recherches à l’extérieur », précise M. Beaulieu en entrevue au journal Haute-Côte-Nord.

Fouille

La semaine dernière, des patrouilleurs ont sillonné à pied et en VTT, le secteur de la plage et de la passerelle de la rivière du Sault au Mouton.

Aussi, une maison inhabitée à environ une dizaine de résidences de celle de madame Perron a été passée au peigne fin par les enquêteurs « mais ça s’est avéré négatif », précise Hugues Beaulieu.

Ce dernier indique que si de nouveaux éléments surviennent, les recherches terrestres pourraient reprendre puisqu’elles « n’ont pas été arrêtées mais sont plutôt suspendues ».

Évidemment, toutes les hypothèses alimentent les chaumières dans le village de 906 habitants. Cet événement mystérieux et troublant amène son lot de questionnements.

Quelques mères de famille résidentes du voisinage de la disparue ne sont toujours pas rassurées et tentent de comprendre comment cette femme a-t-elle pu disparaître sans laisser de traces ou donner signe de vie.

Partager cet article