Le parcours universitaire du Forestvillois Samuel Jalbert récompensé

Par Johannie Gaudreault 10:00 AM - 09 novembre 2021
Temps de lecture :

Samuel Jalbert reçoit le Prix du centenaire Genium360 – La Personnelle des mains du nouveau directeur général de Genium360, Michel Barbier. Photo : Martine Lapointe

Le Forestvillois Samuel Jalbert a vu ses efforts académiques et son implication étudiante récompensés en octobre dernier alors qu’il a reçu le Prix du centenaire Genium360 – La Personnelle s’accompagnant d’une bourse de 1 000 $.

« Samuel s’est particulièrement démarqué par son implication étudiante au développement et au rayonnement de la profession d’ingénieur forestier, en plus de montrer un parcours académique exemplaire », indique l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec sur sa page Facebook.

« Le fait d’avoir cosigné une lettre ouverte dans le Journal de Montréal dénonçant les interventions remplies de désinformation de Richard Desjardins sur l’industrie forestière a joué en ma faveur », commente Samuel Jalbert, qui s’est dit « un peu surpris » d’avoir obtenu cette distinction.

Ce prix est remis à un étudiant finissant qui s’est distingué tout au long de son passage à la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique de l’Université Laval.

« Mon expérience dans le domaine forestier et le fait que je n’hésite pas à exprimer mes opinions ont apporté une dynamique dans les cours », ajoute le principal intéressé.

Désormais diplômé en aménagement et environnement forestier et ancien opérateur de machinerie forestière, Samuel Jalbert a grandi parmi les épinettes, les bouleaux et les sapins qui entourent Forestville.

Il ramène maintenant son bagage universitaire dans sa région natale en travaillant pour les entreprises forestières Ushkuai à Essipit.

Le Forestvillois d’origine a été appelé à participer en tant que co-conférencier lors du congrès du Centenaire de l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec qui s’est tenu du 3 au 5 novembre.

Il s’est entretenu sur le thème Regards croisés sur la foresterie de demain avec la candidate au doctorat en sciences forestières et ingénieure forestière, Claudie-Maude Canuel.

Partager cet article