Un budget de 11,5 M$ pour la MRC de La Haute-Côte-Nord

Par Shirley Kennedy 9:48 AM - 25 novembre 2021
Temps de lecture :
Le budget de la MRC de La Haute-Côte-Nord pour l'exercice 2022 est fixé à 11,5 M$.

Le nouveau conseil des maires a adopté hier tel que le veut la Loi, son budget 2022 en séance ordinaire. Un exercice financier qui s’établit à 11 582 844$, soit 3 246$ de moins que celui de l’an dernier.

Les changements les plus notables au niveau des différents postes budgétaires, se situent notamment à l’affectation de surplus (460 000 $ en 2021 pour 111 603 $ en 2022) dans la colonne des revenus, alors qu’au niveau des dépenses de fonctionnement, celles dédiées à l’administration générale passent de 1 710 228$ à 2 917 096 $. Le développement a engendré des dépenses de 4 038 837 $ en 2021 alors que pour le prochain exercice financier elles seront de 2 603 075$.

Territoires non organisés

Quant au budget des TNO également adopté hier par les élus de la Haute-Côte-Nord, il est passé de 481 533 $ en 2021 à 725 321$ pour 2022. Des revenus plus importants au niveau du fonctionnement sont prévus, passant de 293 763$ à 362 000$, les transferts gouvernementaux seront de 165 961$ comparativement à 74 431$ alors que les revenus du poste budgétaire des services rendus a presque doublé, se fixant à 71 031$ en 2021 pour s’établir à 120 185$ en 2022.

Au sommaire des dépenses, 502 159$ seront consacrés à l’administration et l’aménagement comparativement à 315 724$ l’an dernier. Les coûts liés à la gestion des matières résiduelles augmentent, passant de 104 521$ à 167 122$.

Quotes-parts

La répartition des quotes-parts des municipalités pour l’exercice financier 2022 a également été adopté lors de cette séance. Seule la localité de Colombier voit sa quote-part diminuer de 26 556$ passant ainsi à 158 715$. Les municipalités qui subissent la plus grande augmentation sont Les Escoumins (423 238$, augmentation de 61 371$) et Forestville (642 268$, une hausse de 67 957$).

« C’est un exercice rigoureux qui a été fait au cours des dernières semaines afin d’avoir un budget qui fait face aux nouveaux défis et responsabilités à venir mais qui est aussi en lien avec la capacité de payer des citoyens tel que démontré dans la répartition des quotes-parts », a commenté la préfète Micheline Anctil avant l’adoption des budgets et quotes-parts 2022.

Plus de détails et commentaires dans l’édition papier du 1er décembre.

Partager cet article