La vie d’Arthur Tremblay, un des pionniers de Saint-Marc-de-Latour, racontée dans une biographie

Par Johannie Gaudreault 12:00 PM - 01 décembre 2021
Temps de lecture :

Daniel Lalancette a écrit une biographie sur la vie de son grand-père Arthur Tremblay, un des pionniers de Saint-Marc-de-Latour. Photo : Courtoisie

Le passionné de généalogie et d’histoire Daniel Lalancette, originaire de Saint-Marc-de-Latour à Colombier, s’est lancé dans un projet d’envergure il y a plus d’un an : raconter la vie de son grand-père Arthur (Paul) Tremblay dans une biographie.

Même s’il n’en est pas à son premier ouvrage biographique, la production d’un tel livre va au-delà de l’écriture. Le technicien en documentation âgé de 62 ans et résident de Québec depuis 22 ans a mis beaucoup d’heures de recherche et de cœur dans cette biographie qui contient 143 pages et 82 photos.

Le document réalisé en autoédition devait être terminé en 2020, mais la pandémie a retardé le projet. Les recherches ont duré près d’un an et l’écriture a débuté en juillet dernier. « La biographie est maintenant à l’imprimerie. Je devrais recevoir mes 90 copies vers la mi-décembre », dévoile l’auteur Daniel Lalancette.

Le livre va plus loin que le parcours du pionnier et bâtisseur de Saint-Marc-de-Latour, autrefois nommé Canton Latour. Il commence en 1838 avec la naissance de Marc Gagnon, le beau-père d’Arthur Tremblay et se termine en 1999 avec le décès d’un autre pionnier du secteur, Edgar Girouard.

« Je raconte, de façon chronologique comme des éphémérides, des faits marquants qui se sont produits à Canton Latour et qui ont certainement touché mon grand-père. Le livre est divisé en trois parties, soit ses débuts à Charlevoix, ses années à Portneuf-sur-Mer et sa vie à Saint-Marc-de-Latour », précise M. Lalancette, qui réserve beaucoup de surprises à ses lecteurs.

Arthur Tremblay

Arthur Tremblay a vu le jour en 1891 à Saint-Placide, un petit village tout près de Baie-Saint-Paul dans Charlevoix. En 1909, à la suite du décès de ses parents, il décide de déménager à Portneuf-sur-Mer pour des raisons inconnues. Il occupait le métier de chasseur, comme bien d’autres villageois de son époque, accompagné de quelques membres de sa famille.

En 1925 est survenue une année très difficile alors qu’il a perdu plusieurs proches et une catastrophe naturelle qui a provoqué une grande frayeur chez la population. C’est six ans plus tard, en 1931, qu’il saute sur l’occasion d’obtenir une terre à Saint-Marc-de-Latour. Avec un contingent d’une trentaine de personnes, il se rend dans ce secteur encore très peu développé de la région.

« J’ai appris beaucoup sur mon grand-père en tant que petit-fils. Je n’avais que 10 ans quand il est décédé, je n’ai pas de souvenirs de lui », affirme Daniel Lalancette, mentionnant qu’il a découvert des anecdotes savoureuses ainsi que des trésors en ce qui concerne les photos.

M. Tremblay s’est marié à trois reprises durant sa vie. De son premier mariage avec Marie-Anne Tremblay, il a mis au monde six enfants, dont quatre vivants. Avec sa deuxième femme, Diana Emond, la grand-mère de l’auteur, il a conçu cinq enfants, dont un mort-né. Finalement, il n’a pas agrandi sa famille avec sa troisième et dernière épouse, Adrienne Tremblay, étant plus âgé.

« La biographie raconte aussi les grands moments de l’histoire de Canton Latour, comme l’électrification en 1957, ajoute le technicien en documentation. Canton Latour est un des derniers villages à avoir été électrifié. C’est certain que ç’a apporté du changement à la vie de mon grand-père, mais des autres habitants aussi. »

L’apport d’autres familles pionnières y est aussi relaté. Les bâtisseurs Simon Côté, Edgar Girouard et Aurélien Gaudreault, entre autres, ont aussi leur moment de gloire dans les pages du livre.

« C’est pourquoi il pourra intéresser plus large que la famille d’Arthur Tremblay. Il dépeint la société de Canton Latour de 1938 à 1999. Ça peut même devenir un document de référence puisqu’il est documenté et je divulgue toutes mes sources si des gens veulent vérifier ce qui est écrit », assure M. Lalancette.

À la fin de la biographie, les lecteurs pourront en apprendre davantage sur la personnalité du personnage principal. L’auteur a indiqué les réponses aux 22 questions posées à des personnes ayant connu Arthur Tremblay.

« On y retrouve une généalogie des familles de mon grand-père, soit la sienne et celles de ses trois épouses », poursuit le natif de Saint-Marc-de-Latour, qui est en semi-retraite.

Il est possible de réserver dès maintenant une biographie en contactant l’auteur directement via sa page Facebook Daniel P. Lalancette. Le livre est en vente au coût de 25 $ et il faut ajouter une somme de 6 $ pour les frais de livraison. M. Lalancette a publié cinq ouvrages en auto édition jusqu’ici, incluant quatre biographies sur sa famille.

Daniel Lalancette est technicien en documentation. Il a écrit cinq ouvrages, dont quatre biographies. Photo : Chantal Canuel

Partager cet article