Le Fudoshin Dojo des Escoumins relève le défi

Par Johannie Gaudreault 8:18 AM - 07 décembre 2021
Temps de lecture :

13 jeunes du Fudoshin Dojo des Escoumins ont participé à l’Open Shotokan de Sept-Îles le 4 décembre. Parmi eux, voici Jacob Gagnon, Logan Bédard, Pierre-Marc Bouchard et Charles-Éric Martel, qui ont tous remporté une médaille. Photo : Courtoisie

Malgré l’absence de compétitions depuis bientôt deux ans, les karatékas du Fudoshin Dojo aux Escoumins ont offert de belles performances lors de l’Open Shotokan organisé par l’Institut de karaté Shotokan de Sept-Îles le 4 décembre.

Au total, les 13 athlètes ont remporté sept médailles dans les deux types de compétition, soit kata et kumite. Le kata est un enchaînement de techniques codifiées qui se pratique seul. Il simule un combat réel, contre des adversaires virtuels. Dans une compétition, chaque tour oppose deux compétiteurs. Chacun passe à tour de rôle, déroule son kata et est évalué par un jury.

Logan Bédard du Fudoshin Dojo s’est mérité la médaille d’or des 7-8 ans débutants mixtes grâce à sa belle prestation. Jacob Gagnon des Escoumins s’est taillé une place au deuxième rang du classement remportant ainsi la médaille d’argent dans les 9-11 ans débutants mixtes.

David Bouchard a lui aussi enfilé l’argent à son cou en se démarquant dans la catégorie 14-16 ans avancés mixtes. Chez les 7-8 ans débutants mixtes, c’est un autre karatéka de la Haute-Côte-Nord qui a pris la troisième place du classement. Il s’agit de Charles-Éric Martel. Benoît Bouchard s’est également illustré en mettant la main sur le bronze dans la classe 11-13 ans intermédiaires mixtes.

Kumite

Quant au kumite, il s’agit d’un combat arbitré entre deux pratiquants. Ce combat est soumis à des règles, strictes, destinées à protéger les deux adversaires, y compris contre eux-mêmes. De plus, les règles sont adaptées au niveau des compétiteurs, notamment pour les plus jeunes.

David Bouchard, qui a obtenu une deuxième place en kata, s’est démarqué une fois de plus en kumite. L’athlète du club escouminois a remporté l’or dans la catégorie 14-16 ans avancés garçons. Du côté des 9-11 ans débutants mixtes, la médaille d’argent a été décernée à un membre du Fudoshin Dojo, soit Pierre-Marc Bouchard.

En plus des dojos de Sept-Îles et des Escoumins, ceux d’Havre-St-Pierre et de Gaspé ont aussi pris part à cette compétition qui réunissait une centaine d’athlètes de tous les âges. Il s’agissait de la 5e édition de l’événement, qui a commencé en 2016 de façon plus locale. Notons que des mesures sanitaires étaient en vigueur telles que la présentation du passeport vaccinal et le port du masque.

L’entraîneur des compétiteurs escouminois, Pierre Chamberland est plus que fier du parcours de ses jeunes « guerriers ». « Sur 13 jeunes, neuf étaient des ceintures blanches qui ont débuté seulement en septembre. Quatre ont obtenu des médailles alors qu’ils rivalisaient avec des ceintures jaunes et orange. Je suis vraiment fier de mes petits guerriers et petites guerrières. Ils ont assuré à 100 % », affirme-t-il.

En plus des médailles, le dojo des Escoumins peut se vanter d’avoir offert de belles performances comme le souligne M. Chamberland.

« On a eu le droit à de belles performances de Maïna, ceinture orange, et Charlie, ceinture verte sur les plans kata et combat. Dans le niveau avancé, ceintures bleues à noires, nous avons eu Benoît et David Bouchard, qui ont ramené trois médailles. Deux frères assidus aux entraînements hebdomadaires depuis leur très jeune âge », commente-t-il.

Ce défi lancé aux protégés de Pierre Chamberland a été relevé avec brio, selon ce dernier. Pour le moment, il n’y a pas d’autres compétitions à l’horizon à court terme.

Partager cet article