Le passeport vaccinal sera étendu à partir du 18 janvier pour la SAQ et la SQDC et dans les prochaines semaines pour les services et commerces non essentiels

Par Colombe Jourdain 12:06 PM - 06 janvier 2022
Temps de lecture :

Les hospitalisations continuent d’augmenter au Québec en raison de la COVID-19. Depuis hier (5 janvier), ce sont 400 personnes de plus qui sont hospitalisées pour un total de 2 000 hospitalisations.

Le ministre de la Santé, Christian Dubé annonce que le passeport vaccinal sera exigé pour entrer à la SAQ et la SQDC et que dans les prochaines semaines, il sera également demandé pour aller dans les commerces non essentiels. « Les objectifs principaux de cette mesure sont de limiter les contacts avec les non-vaccinés et à les protéger contre eux-mêmes », affirme M. Dubé.

Le passeport vaccinal nécessitera trois doses dans les prochaines semaines, mais ce sera appliqué quand tous les gens auront eu la possibilité d’obtenir une troisième dose. Le mot d’ordre sera donc « si vous n’êtes pas vaccinés, restez à la maison », le ministre Dubé ajoute que « si les non-vaccinés sont mécontents, la solution est d’aller se faire vacciner ».

La santé publique s’attend à une augmentation pour les prochaines semaines puisque le plateau de la vague Omicron n’a pas encore été atteint. Selon le ministre Dubé, ce sont maintenant plus de 50 % des personnes hospitalisées qui ne sont pas vaccinées. Les prévisions prévoient jusqu’à 3 000 hospitalisations d’ici la fin du mois de janvier. « Ces prévisions sont inquiétantes, mais ne tiennent pas compte des dernières mesures mises en place », soutient le ministre Dubé.

Présentement, en raison de la situation pandémique, il manquerait 20 000 travailleurs dans le réseau de la santé. M. Dubé souligne d’ailleurs le travail fait par les représentants syndicaux pour trouver des solutions et du personnel supplémentaire. Concernant le délestage, plusieurs régions sont au niveau 3, mais pourraient bientôt passer au niveau 4, mais selon M. Dubé, le niveau 4 « ne sera pas assez pour aller chercher la capacité hospitalière nécessaire estimée dans les prévisions ».

Les résultats sur la situation épidémiologique sont présentement sous-estimés puisque les tests de dépistage sont offerts maintenant à des groupes précis comme les travailleurs de la santé. Le taux de positivité de 30 % pour les résultats actuels est un bon indicateur pour estimer les cas au Québec. Le ministre Dubé prévoit d’ailleurs lancer une plateforme d’autodéclaration pour enregistrer un résultat positif suite à un test effectué à la maison.

Partager cet article