Nouveautés et traditions pour le 38e Festival de la chanson de Tadoussac

Par Johannie Gaudreault 5:00 PM - 05 avril 2022
Temps de lecture :

Après avoir fait sensation avec son premier album Lisa LeBlanc, la star acadienne revient en paillettes et en groove avec Chiac Disco. Elle performera le 18 juin au Jardin Hydro-Québec. Photo : Annie-France Noël

La 38e édition du Festival de la chanson de Tadoussac promet quelques nouveautés ainsi que le retour à la tradition, notamment pour la présentation de l’événement à la mi-juin en formule de quatre jours.

Du 16 au 19 juin, 60 spectacles d’une quarantaine d’artistes sont programmés sur les 15 scènes intérieures et extérieures aménagées dans le village. Sont conviés à cette grande fête de la musique des artistes bien établis comme de la relève, du Québec et de la francophonie.

De Diane Dufresne à Martha Wainwright et Patrice Michaud, sur la scène Québecor, en passant par Les Louanges et Clay and Friends, dans le tout nouveau Jardin Hydro-Québec, le mot d’ordre est le même.

« Offrir une programmation unique pour tous les âges et tous les goûts, dans une ambiance enlevante et intimiste », indique la relationniste de presse, Marie-Josée Lépine.

Cette édition est également colorée d’une chaleureuse touche de musique cajun en provenance de l’Acadiana avec la venue du groupe louisianais The Revelers et la présence des Néo-Brunswickoises Édith Butler, Lisa LeBlanc et Les Hay Babies.

« Cette programmation s’est construite avec la volonté d’offrir aux festivaliers de magnifiques retrouvailles. Nous sommes particulièrement choyés de pouvoir vous présenter un des rares spectacles de Diane Dufresne et nous sommes fiers de recevoir tous ses artistes chez nous. Cette 38e édition s’annonce grandiose et nous vous invitons à faire partie de la fête », lance le directeur général du Festival, Julien Pinardon.

Nouveautés

Cette année, le Festival est plus ancré que jamais dans sa communauté. Allié à des commerçants du village, il présentera 9 spectacles intimistes dans 5 lieux fort sympathiques, soit la verrière de l’Hôtel Tadoussac, le Café-bar le Gibard, la Microbrasserie Tadoussac, le restaurant La Bolée et le Centre d’interprétation des mammifères marins (CIMM).

Cette nouvelle série sera lancée le 16 juin dès 18 h par « Le coup d’envoi », un parcours offert en deux départs qui permettra aux festivaliers d’assister à trois spectacles dans trois commerces partenaires.

« Bonbon Vodou (France), Marsö Margelidon et Marilyne Léonard auront alors le plaisir de réchauffer la foule. C’est également ce qui marquera officiellement le début du Festival », ajoute Mme Lépine.

La scène envoûtante de la plage (Loto-Québec), celle festive du sous-sol de l’église (Télé-Québec) et la salle intimiste Marie-Clarisse (Desjardins) de l’hôtel Tadoussac font leur grand retour. De plus, une autre scène s’ajoute : la Halte où la vue sur le fjord, époustouflante, ajoute une dimension unique à la musique.

Spectacles en pleine nature

Reconnu pour son côté chaleureux et la proximité qu’il offre avec les artistes et les grands espaces, le Festival de la chanson de Tadoussac conserve ses incomparables spectacles en pleine nature Loto-Québec.

Les festivaliers pourront vivre une expérience musicale en plein air lors du Tour du Village (rencontre d’artistes dans trois lieux tenus secrets), du Tour de L’Islet et de l’Anse à la barque.

De plus, l’équipe a repensé la configuration de son site afin de concentrer les activités dans un périmètre plus restreint et ainsi créer un réel cœur du Festival.

« Près des bureaux principaux, des espaces de détente seront aménagés et des feux de camp seront allumés en soirée pour permettre aux gens de se retrouver après les spectacles. Durant quatre jours, le village vibrera au son du Festival », dévoile la relationniste.

À compter du 5 avril, en plus des billets en vente à l’unité, plusieurs formules de passeport (à partir de 38 $) seront offertes aux festivaliers (à la journée, pour l’ensemble de la programmation et par scène).

La plupart des spectacles en plein air seront présentés gratuitement, dont Rythmo-Rigolo destiné aux familles.

Adoption d’un béluga

Pour la première fois cette année, dès l’achat de billets, mais aussi sur place durant le Festival, le public pourra contribuer à l’adoption collective d’un béluga du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM).

« Cette initiative, qui vise à protéger les bélugas et les baleines du Saint-Laurent grâce à la mise sur pied de projets de recherche, était chère à l’équipe qui souhaite que les retombées du Festival puissent se faire avec l’empreinte la plus positive possible, tant pour les gens que pour l’environnement », souligne Marie-Josée Lépine.

Partager cet article