Le plaisir doit être ramené au centre du hockey

Par Sylvain Turcotte 5:25 PM - 05 mai 2022
Temps de lecture :

Si Hockey Québec et le gouvernement trouvent les moyens de leurs ambitions, notre sport national pourrait sortir de son creux de vagues qui datent de plusieurs années. Le rapport du Comité québécois sur le développement du hockey, comité piloté par l’ancien gardien de la LNH et analyste à RDS, Marc Denis, a comme mandat majeur de ramener le plaisir au centre du sport et de son développement.

Le rapport, intitulé « Le hockey, notre passion », présente plusieurs recommandations et pistes d’actions, des piliers à l’évolution concrète du hockey québécois ainsi qu’au développement des hockeyeuses et hockeyeurs actuels et des générations à venir. Elles tournent autour de trois cibles : le joueur, l’environnement et l’inclusion.

Le travail de six mois de Marc Denis et ses acolytes du comité, notamment Jocelyn Thibault, Dany Dubé, Guillaume Latendresse, Caroline Ouellette, Kim St-Pierre, Francis Verreault-Paul et Danièle Sauvageau, a mené à neuf recommandations majeures.

  • Hisser le hockey au rang de sport national du Québec;
  • Inclure l’apprentissage du patin sur glace dans un programme scolaire du primaire;
  • Rendre le hockey accessible pour tous;
  • Prioriser le développement du hockey féminin;
  • Prioriser le plaisir du jeu chez les enfants;
  • Optimiser le développement du talent;
  • Accroître le respect et la sécurité au hockey;
  • Doter le Québec des infrastructures appropriées au développement du hockey;
  • Conférer à Hockey Québec le pouvoir de gouverner et de guider l’avenir du hockey québécois.

« Avec des objectifs clairs de former plus de joueuses et joueurs, de les garder intéressés et impliqués plus longtemps et de les voir évoluer dans un environnement mieux adapté et plus sécuritaire, nous croyons avoir jeté les bases optimales pour le développement du hockey et de ses athlètes au Québec », souligne le président du comité, Marc Denis.

De son côté, Isabelle Charest, ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, se réjoui du travail réalisé par le comité.

« Ce rapport est le point de départ qui structurera la suite de nos actions pour redonner un nouveau souffle à ce sport, qui occupe une place importante dans le cœur des Québécoises et Québécois. […] J’ai très hâte de commencer nos travaux, notamment pour développer l’excellence et remettre le plaisir au centre du hockey », a-t-elle dit, marquée par les signaux préoccupants des dernières années, avec la baisse des inscriptions, le décrochage sportif et l’effritement de la structure.

« Ça nécessitera un changement de culture, mais ça ne se fera pas du jour au lendemain. Beaucoup de choses s’installeront progressivement », a mentionné Mme Charest.

Rapport du Comité québécois sur le développement du hockey

Partager cet article