Encore de l’espoir pour l’église St-Luc

Par Johannie Gaudreault 9:00 AM - 08 juin 2022
Temps de lecture :

L’église St-Luc de Forestville n’est pas menacée de fermeture pour le moment, selon le nouveau président de la Fabrique, Claude Huard. Photo : Courtoisie

À la suite de l’annonce réalisée ce printemps, le nouveau président du conseil de la Fabrique St-Luc de Forestville, Claude Huard, veut remettre les pendules à l’heure : « l’église n’est pas en voie de fermeture ».

« Nous avons des projets, dont une étude de faisabilité pour aménager des logements dans le haut de l’église », dit celui qui a été élu à la présidence lors de la dernière réunion de l’organisme en mai.

Selon les résultats de l’étude en question, le sous-sol de l’établissement religieux pourrait être conservé pour la location de salle ainsi que pour le lieu de culte.

Tel que mentionné dans la dernière édition du Journal Haute-Côte-Nord, cette étude sera réalisée à condition que l’organisme Villa Forestville obtienne l’aide financière demandée dans le cadre du programme visant la requalification des lieux de culte excédentaires patrimoniaux – volet 1 du Conseil patrimoine religieux du Québec.

« La Villa est admissible à 75 % de remboursement des coûts. La Fabrique St-Luc octroiera donc une mise de fonds de 25 % pour la réalisation du projet qui a été déposé. Nous attendons maintenant la réponse du programme d’aide financière », précise M. Huard.

Lors de la dernière rencontre citoyenne qui a eu lieu en octobre 2021, le conseil de fabrique avait eu pour mandat de trouver des moyens de transformer l’église pour créer plus de revenus tout en conservant un espace plus restreint pour pratiquer la religion.

« C’est ce que nous faisons avec ce projet d’étude. C’est ce qui nous permettra de connaître nos possibilités », de clarifier le président qui avise la population que la rencontre citoyenne prévue en juin est annulée jusqu’à nouvel ordre.

Un plan d’affaires ainsi que des prévisions budgétaires ont été produits par la firme d’architecte Luc Fortin.

« On estime pouvoir aménager au moins six logements et descendre le columbarium au sous-sol tout comme les messes, dévoile Claude Huard. On veut garder notre église et on va tout faire pour qu’elle reste au cœur de la communauté. »

Le président affirme également que les activités de financement reprendront de plus belle.

« On achève les travaux dans la cuisine qui ont été réalisés grâce à une subvention de 25 000 $. Les brunchs seront de retour, les soirées de danse aussi et d’autres activités », témoigne-t-il ajoutant que des réparations extérieures seront entreprises prochainement.

Le conseil de fabrique est composé de Claude Huard (président), Magella Bouchard (vice-président), Carole Jourdain (secrétaire) ainsi que des marguilliers Gérard Houde, Lawrence Boulianne et Oneil Ouellet.

« Il reste deux postes vacants de marguilliers si jamais il y a des personnes intéressées à s’impliquer », de conclure M. Huard.

Partager cet article