Défi Vél02 Canada : premiers coups de pédale pour Aurélie Pelchat et son équipe

Par Johannie Gaudreault 9:59 AM - 08 août 2022
Temps de lecture :

Aurélie Pelchat, Florian Tatat, Laurie Choquette et Bastien Couepel n’ont pas de trop de mal à dénicher des campings pour dormir jusqu’à maintenant. Photo : Courtoisie

Depuis le 1er août, Aurélie Pelchat, originaire des Escoumins, et ses trois coéquipiers pédalent environ 100 kilomètres par jour afin de réaliser le défi qu’ils se sont lancé : parcourir la distance entre Vancouver et Trois-Rivières à vélo, soit 4 875 km en 40 jours.

Les cyclistes considèrent ce défi « comme un grand accomplissement personnel, mais aussi comme un moyen de redonner à la société ». « Notre mission est de ramasser 1 $ par kilomètre parcouru pour chacun des cyclistes au profit de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC », affirment Aurélie Pelchat, Florian Tatat, Bastien Couepel et Laurie Choquette.

Le parcours des étudiants dans le domaine de la santé à l’Université du Québec à Trois-Rivières a commencé non sans accrocs le 31 juillet. D’abord, une température de 35 degrés Celsius les attendait et quitter Vancouver à bicyclette s’est avéré une véritable prouesse. « Huit heures pour faire moins de 80 km, ce n’est pas un exploit, mais on a atteint notre objectif », résume le groupe sur la page Facebook du défi Vél02 Canada.

Les jours suivants se sont déroulés comme prévu. À la quatrième journée, un autre imprévu a retardé l’Escouminoise et son équipe. « La route que nous devions emprunter était fermée en raison d’un feu de forêt. Nous avons donc dû faire un détour de 150 km avec beaucoup de dénivelés, ce qui nous a fait perdre un jour », divulgue Aurélie Pelchat au Journal Haute-Côte-Nord.

Après une semaine sur leur vélo, les généreux équipiers se sont fait plaisir en dégustant un bon souper au restaurant à Golden en Colombie-Britannique. Ils ont traversé la frontière de l’Alberta le 7 août pour se rendre à Lake Louise. Ils ont atteint Banff ou Canmore le lendemain pour finalement profiter des routes planes des Prairies dans les jours à venir.

La jeune femme des Escoumins dresse un bilan plutôt positif des balbutiements de son défi. « Les neuf premiers jours ont été intenses en côtes, ce qui a été très demandant. Nous avons fait des journées de 1 500 mètres de dénivelé positif. En ce moment, nous ne sommes pas en retard.  On est prêts à tout », témoigne-t-elle.

Des journées plus difficiles « physiquement et mentalement » ont été vécues par les cyclistes, mais « ça fait partie de l’aventure », selon Aurélie Pelchat. « On est toujours capables de se trouver des campings. Les gens sont vraiment gentils et accommodants. Nous sommes très positifs pour atteindre notre objectif. On pense même le réaliser en moins de temps prévu », conclut-elle.

Notons qu’avant son départ, l’équipage avait déjà amassé plus de 3 500 $ pour la Fondation. Il est toujours possible d’encourager les quatre mousquetaires en contribuant à la cause qu’il leur tient à cœur via le site https://my.crowdchange.ca/4fr75s. Au moment d’écrire ces lignes, la cagnotte atteignait 4 517 $.

Partager cet article