Une couteuse opération de raccordement au réseau d’égout évitée dans la municipalité des Bergeronnes

Par Renaud Cyr 11:00 AM - 31 août 2022
Temps de lecture :
Un couple des Bergeronnes a découvert que leur maison était branchée au réseau d'égout via la maison de leur voisin.

Un couple des Bergeronnes en plein processus de vente de leur maison ont fait une découverte étonnante sur l’état de la canalisation de leur domicile. À la suite de démarches entamées auprès de leur municipalité, ils ont pu éviter une opération de raccordement au réseau d’égout municipal aux coûts astronomiques.

Deux maisons voisines qui appartenaient jadis au même propriétaire sur la rue Principale aux Bergeronnes sont branchées de manière particulière au réseau d’égout de la municipalité. La maison d’Eddy Caron et Rachel Bouchard est connectée à la maison de leur voisin, qui elle se rend au réseau d’égout.

C’est lors de travaux de rénovation que le voisin du couple a découvert qu’un tuyau entrait chez lui de par le terrain adjacent. « Notre tuyau passait par son sous-sol et il entendait de l’eau couler à n’importe quelle heure. Quand il construisait un drain autour de sa maison, il est tombé sur le tuyau », précise Eddy Caron.

Le règlement municipal 2017-109 relatif à la tarification d’un raccordement au réseau d’aqueduc et d’égout sanitaire municipal prévoit que les frais de raccords soient entièrement défrayés par le propriétaire. Une somme de plus de 10 000 $ aurait été nécessaire pour corriger l’anomalie, entièrement aux frais des propriétaires.

Miracle souterrain

Le couple a fait parvenir une correspondance au conseil qui a été lue lors de la séance municipale du 22 août proposant que la municipalité défraie les coûts des travaux de raccordement, ce que le conseil a refusé.

Les élus ont toutefois proposé que les coûts de main-d’œuvre soient absorbés par la municipalité, et que le ministère des Transports débourse les coûts relatifs à la supervision du chantier. L’enveloppe budgétaire a alors été diminuée à 5 800 $, grâce aux efforts municipaux.

Une voie alternative était encore envisageable; il y avait possibilité qu’un tuyau de raccord fermé ait été construit lors de la réfection du système d’égout et d’aqueduc en 1976.

Lors de la séance du conseil municipal, la situation était encore incertaine à savoir s’il y avait bel et bien un tuyau existant à l’emprise du terrain du couple. Un rapport datant de 2009, compilant observations et photographies souterraines du réseau d’égout et d’aqueduc, servait à lui seul de base pour vérifier si un raccord s’y trouvait.

Dave Gagné, le directeur des travaux publics de la Municipalité des Bergeronnes, a tenté le tout pour le tout le 24 août. La municipalité a loué une pelle mécanique et a excavé l’emprise municipale pour y découvrir le tuyau de raccordement. « Ça a pris une journée et demie, et c’était réglé », déclare-t-il.

Une équipe municipale à l’écoute

« Ça a été une surprise pour tout le monde », raconte Rachel Bouchard. « À partir de là, c’était à nous de continuer », ajoute-t-elle.

Les propriétaires ont pu procéder aux travaux nécessaires en ne défrayant que leur part des coûts de location de la pelle mécanique et les matériaux servant au branchement. Tout est aux normes, et le permis a rapidement été délivré.

Pour Rachel Bouchard, la collaboration avec la municipalité a été un atout de taille pour la réalisation des opérations. « On est très satisfaits du travail de la municipalité. Ils ont été avec nous depuis le début pour trouver des solutions. On a eu des rencontres avec eux et ils ont toujours écouté et ils ont travaillé très fort », fait-elle savoir.

La mairesse des Bergeronnes, Nathalie Ross, s’est également dit satisfaite de la tournure de cette situation unique. « Ça nous a permis de faire le tour de nos règlements. On a vu la pire situation et on a réussi à travailler en équipe pour la régler », se réjouit-elle. « C’est tout un concours de circonstance qui a mené à un heureux dénouement », conclut l’élue.

Partager cet article