L’Aire ouverte de Baie-Comeau prête à accueillir les jeunes de 12 à 25 ans

Par Johannie Gaudreault 11:52 AM - 03 novembre 2022
Temps de lecture :

Le député de René-Lévesque Yves Montigny, la représentante du comité jeunesse Audrey, le ministre responsable des Services sociaux, Lionel Carmant, et la pdg du CISSS de la Côte-Nord, Manon Asselin, ont annoncé le lancement de l’Aire ouverte de Baie-Comeau.

Pour sa première sortie officielle en tant que député assermenté, Yves Montigny a annoncé le 3 novembre le lancement de l’Aire ouverte de Baie-Comeau, un endroit offrant une multitude de services sociaux aux jeunes de 12 à 25 ans.

Ces derniers peuvent trouver des réponses à leurs questions touchant la santé mentale, la santé sexuelle, aux études et au marché du travail, entre autres.

Une équipe de 6 personnes, composée d’éducatrices spécialisées, d’agentes de relations humaines et d’une infirmière clinicienne, est présente sur place pour les accueillir, les écouter et les aider à trouver des solutions.

« Il s’agit d’une initiative importante pour les jeunes et surtout par les jeunes. C’est pour ça que je tenais à partager ce moment avec vous », a d’abord déclaré le ministre responsable des Services sociaux, Lionel Carmant, qui accompagnait le nouveau député de René-Lévesque pour l’occasion.

Ce dernier a d’ailleurs souligné l’exploit du CISSS de la Côte-Nord qui est « le premier CISSS à déployer deux Aires ouvertes » ainsi qu’une unité mobile pour rejoindre les jeunes dans les localités plus éloignées du territoire.

De son côté, M. Montigny est confiant quant à l’apport de l’Aire ouverte pour les jeunes de la Manicouagan.

« La région de la Côte-Nord croit beaucoup en ses jeunes, qui sont profondément attachés à leur communauté. Ce que nous souhaitons, c’est qu’ils puissent trouver chez nous tout ce dont ils ont besoin pour s’épanouir durant cette période si importante de leur vie », a-t-il lancé.

Pour réussir ses objectifs, l’Aire ouverte propose une nouvelle façon d’entrer en contact avec les adolescents et jeunes adultes en plus d’offrir des services adaptés à leurs besoins grâce à la participation du comité jeunesse dans toutes les étapes de création de l’endroit.

Un succès à Sept-Îles

Une Aire ouverte est en fonction à Sept-Îles depuis 2018 et elle a fait ses preuves au fil des années. La présidente-directrice générale du CISSS de la Côte-Nord, Manon Asselin, en a témoigné.

« Depuis son implantation à Sept-Îles, on reçoit beaucoup de commentaires positifs sur l’impact de l’Aire ouverte. On a eu 2 700 interventions effectuées et on s’attend à la même chose ici. C’est notable », a-t-elle fait savoir.

L’équipe septilienne ayant déjà développé des moyens pour aller vers les jeunes, le service baie-comois pourra en bénéficier. « L’unité mobile fait ses preuves et on a également utilisé la télépratique pour atteindre la clientèle en périphérie », a soutenu Mme Asselin précisant que des liens étroits ont été établis avec les organismes communautaires du milieu.

Une deuxième unité mobile pourrait d’ailleurs être implantée afin de desservir chaque territoire de façon optimale.

En termes d’investissements, l’installation d’une Aire ouverte coûte entre 700 000 $ et 900 000 $ reconduits annuellement. Au Québec, le ministère de la Santé et des Services sociaux a investi 40 M$ dans ces projets.

On retrouve 26 points de service et 15 espaces ouverts comme ceux de la Côte-Nord, dans la province.

Le ministre responsable des Services sociaux, Lionel Carmant, a rencontré l’équipe de l’Aire ouverte de Baie-Comeau.

Partager cet article