Un couple de Laval tombe sous le charme des gens de Baie-Comeau

Par Charlotte Paquet 6:00 AM - 07 novembre 2022
Temps de lecture :

Stéphan Dinel et Claudia Cardinal n’en reviennent pas de la générosité des Baie-Comois et de la qualité des soins de santé reçus à l’hôpital. On les aperçoit ici tout juste avant leur randonnée de vélo dans les dunes de Tadoussac, au cours de laquelle la dame s’est blessée gravement. Photo courtoisie

Du bon monde, il y en a partout, dit-on, et Baie-Comeau n’y fait pas exception. Parlez-en à Stéphan Dinel et sa conjointe Claudia Cardinal, un couple de Laval.

En octobre, le couple clôturait sa saison de camping au Paradis marin des Bergeronnes, comme il le fait depuis une dizaine d’années, lorsque Mme Cardinal a été victime d’un accident de vélo à pneus surdimensionnés dans le secteur des dunes de Tadoussac.

Transportée en ambulance au Centre de santé des Nord-Côtiers aux Escoumins, la dame a rapidement été transférée à l’Hôpital Le Royer à Baie-Comeau. Les deux conjoints n’ont que de bons mots pour les soins extraordinaires reçus du personnel de l’urgence et du troisième étage, mais aussi pour le soutien incroyable offert à M. Dinel par des citoyens qui ont croisé sa route.

Ces gens l’ont tellement marqué par leur bonté, que l’homme parle aujourd’hui du « merveilleux séjour » passé à Baie-Comeau. « On était carrément de vrais touristes dans une situation imprévue. On est passé d’un séjour de trois jours prévus au Paradis marin à un séjour de huit jours », note-t-il au téléphone.

Stationner une roulotte

Après deux jours passés auprès de sa conjointe à l’hôpital et à dormir dans sa camionnette, le Lavalois est retourné aux Bergeronnes chercher sa roulotte pour revenir ensuite à Baie-Comeau. C’est là qu’un gros problème de stationnement s’est présenté.

Pas facile de se garer aux abords de l’hôpital avec une roulotte attelée à une camionnette. Se sachant dans l’illégalité, M. Dinel a contacté le service de la Sécurité publique de la Ville de Baie-Comeau pour faire part de son problème et s’informer du coût des contraventions.

Quelle ne fut pas sa surprise de voir apparaître plus tard le préposé à la réglementation de la Ville de Baie-Comeau, Yves Morissette, informé de sa situation par le directeur de la Sécurité publique, Alain Miville. « Il m’a dit je vous cherchais depuis un certain temps. On a un endroit pour vous ici, le stationnement Jalbert. Suivez-moi, je vais vous escorter jusque-là. Je me suis mis à pleurer comme un enfant », raconte Stéphan Dinel, qui avait les émotions à fleur de peau.

« Sa bonté m’a tellement touché. Il m’a même proposé d’aller faire mon lavage chez lui », ajoute-t-il, en indiquant avoir tout de même refusé l’offre.

L’histoire ne s’arrête pas là

Une fois installé au stationnement Jalbert, l’homme s’est retrouvé pris en sandwich en raison de la présence de deux chantiers. Impossible d’utiliser sa camionnette, mais il pouvait heureusement se rendre à l’hôpital à pied. « Je n’avais plus le moyen d’aller chercher de l’eau potable ou de recharger la batterie (de la roulotte) », souligne-t-il.

Encore là, la communauté a mis la main à la pâte pour lui faciliter les choses. Le garage Pneus et mécanique Arsenault, situé tout près, s’est occupé de sa recharge de batterie. On lui a même offert le service gratuitement compte tenu de sa situation. « J’ai dit Wow! »

De plus, comme il manquait de propane pour alimenter sa roulotte, un bon Samaritain qui passait par là s’est approché pour lui proposer de le dépanner avec sa propre bouteille de propane le temps de faire remplir l’autre. « Je lui ai laissé ma bonbonne, je lui ai donné 20 $ et je me suis croisé les doigts pour qu’elle revienne », se souvient-il. Elle est évidemment revenue.

Stéphan Dinel et Claudia Cardinal n’en reviennent toujours pas de la générosité des Baie-Comois, tout comme des excellents soins reçus à l’hôpital et tiennent à remercier chaleureusement la communauté.

Partager cet article