COP 15: Québec solidaire demande à son tour la protection de la rivière Magpie

Par Émélie Bernier 2:05 PM - 05 Décembre 2022 Initiative de journalisme local
Temps de lecture :

La rivière Magpie. Courtoisie Boreal-River

Québec solidaire demande à la CAQ de « répondre présent pour la protection de la nature québécoise, entre autres, en protégeant la rivière Magpie ». Cet appel survient à à quelques jours de l’ouverture de la COP15 à Montréal, où des représentants de l’Alliance Muteshkau-Shipu feront entendre leurs revendications en ce sens.

« La rivière Magpie, c’est une des dernières rivières sauvages au Québec et une des plus belles rivières au monde! Quand les communautés entendent le premier ministre parler de nouveaux barrages, l’inquiétude prend le dessus. Depuis 2015, il y a un projet d’aire protégée pour la Magpie et c’est un projet qui est prêt à être adopté, il est sur la table du ministre. On ne peut plus attendre, il faut écarter toutes menaces à ce bijou de notre patrimoine naturel », dit Alejandra Zaga Mendez, députée de Verdun.

Québec solidaire demande également à la CAQ de s’engager à stopper l’étalement urbain et à mener à bien les projets d’aires protégées depuis trop longtemps repoussés, notamment dans le but de protéger les espèces en péril.

«Protéger notre territoire, ça veut également dire protéger les animaux qui y habitent. Si on arrête d’envahir leurs milieux de vie, on va assurer la survie de plusieurs espèces en danger », souligne la députée solidaire, évoquant, entre autres, le caribou forestier.

Pour en savoir plus sur l’Alliance Muteshekau-shipu et sa démarche, cliquez ici.

En entrevue avec le Journal de Montréal, le  ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques Benoit Charette a indiqué que son gouvernement ne profiterait pas de la COP 15 pour annoncer la protection de nouveaux milieux naturels.

Des investissements seront par ailleurs annoncés lors du dévoilement du plan Nature de la CAQ en point de presse le 6 décembre.  On sait déjà que plusieurs dizaines de nouvelles espèces végétales et animales seront ajoutées à la liste de Loi sur les espèces menacées ou vulnérables, dont le rorqual commun.

Partager cet article