Le pavillon Léopold Mayrand ferme ses portes

Par Renaud Cyr 4:45 PM - 05 Décembre 2022
Temps de lecture :

Le Pavillon Léopold Mayrand, seule résidence pour aînés de Sacré-Coeur, ferme ses portes.

À la suite d’une décision de l’Office municipal d’habitation (OMH) de Saguenay, la seule résidence pour aînés de Sacré-Cœur a dû fermer ses portes. Les 8 résidents du pavillon Léopold Mayrand ont quitté hâtivement la bâtisse avant la dernière fin de semaine de novembre.

« Malheureusement nous avons été évincés par la Société d’habitation du Québec, et le pavillon est géré par l’OMH de Saguenay », explique Lise Boulianne, la maire de Sacré-Cœur et membre du conseil d’administration.

« La raison qu’ils ont évoquée était qu’on ne répondait pas aux exigences de conformité des règles de salubrité et d’offres que l’on donnait à nos résidents. Le CISSS nous a ensuite retiré notre permis d’opération ».

Difficultés financières

« À mon avis ce n’était qu’un prétexte. Le pavillon a toujours eu des difficultés financières, il était toujours difficile à atteindre un rendement qui aurait équilibré le budget », explique l’élue Sacré-Cœuroise.

Depuis 2018, le pavillon Léopold Mayrand avait pu jouir de l’aide financière émanant du conseil municipal s’élevant à 5 000 $ par année. Toutefois, le conseil avait décidé en décembre 2020 de soustraire le montant prévu pour l’année 2021.

Le pavillon Léopold Mayrand était depuis juin 2021 pris en charge par les propriétaires du Boisé-sur-Mer, une entreprise familiale possédant un réseau de résidences pour aînés en Haute-Côte-Nord, l’OHM de Saguenay et le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord.

La résidence offrait des services de loisirs et des repas pour ses 13 résidents, et sa clientèle pouvait compter sur le personnel d’assistance et des soins de santé. « Il aurait néanmoins fallu que les 13 chambres soient pleines en permanence », se désole Lise Boulianne.

Changement de clientèle

La majorité des résidents du pavillon Léopold Mayrand ont été relocalisés aux Bergeronnes, dans la résidence le Boisé-sur-Mer à même le centre d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) Mgr. Gendron, tandis que l’un d’entre eux s’est déplacé du côté de Forestville.

Pour Lise Boulianne, le profil des utilisateurs des résidences pour aînés est voué à changer. « Le pavillon avait été créé pour des personnes qui étaient autonomes, et aujourd’hui ces mêmes personnes veulent demeurer dans leur maison, où elles peuvent recevoir des services et accomplir leurs projets », explique-t-elle.

« Les personnes autonomes ont de moins en moins besoin de chercher les ressources que le pavillon offrait. Les derniers résidents étaient davantage semi-autonomes, ça devenait plus difficile de combler les chambres vacantes », estime-t-elle.

Une nouvelle résidence

En décembre 2021 la Société de développement de Sacré-Cœur et la municipalité de Sacré-Cœur conviaient la population à une conférence de presse pour dévoiler leurs démarches dans le cadre du plan d’attractivité et de rétention.

Ce plan comporte la potentielle construction d’une résidence privée pour aînées (RPA), auquel la municipalité s’intéresse. « Nous participons au projet du côté de la municipalité, mais nous ne sommes pas des partenaires officiels », clarifie Lise Boulianne.

La formule de la nouvelle résidence permettrait de garder les aînés de Sacré-Cœur dans la municipalité.
Au moment d’écrire ces lignes, l’OMH du Saguenay n’a pas donné suite à nos demandes d’entrevue à ce sujet.

Partager cet article