Martin Ouellet ne sera pas candidat à la mairie de Baie-Comeau  

Par Karianne Nepton-Philippe 10:31 AM - 13 Décembre 2022
Temps de lecture :

Martin Ouellet a annoncé qu’il ne sera pas candidat à la mairie de Baie-Comeau.

Martin Ouellet confirme en conférence de presse le 13 décembre qu’il ne se présentera pas à la mairie de la Ville de Baie-Comeau. Il lancera plutôt son entreprise de consultant en stratégie d’affaires.

L’ancien député péquiste de René-Lévesque avait pris la décision de ne pas se représenter à l’élection provinciale d’octobre 2022 pour des raisons familiales. Après avoir dit non à l’éventuel poste de maire de Baie-Comeau lors de sa dernière conférence de presse comme député le 14 juin, Martin Ouellet se disait ensuite en réflexion.

« Je n’étais pas intéressé au poste de maire de Baie-Comeau. J’ai donc profité, au cours des derniers mois, pour réfléchir sur mon avenir professionnel. Cependant, après l’élection du maire démissionnaire, les choses ont pris une tournure inattendue. J’ai commencé à recevoir plusieurs messages de gens m’encourageant à la mairie », déclare celui qui a été affecté par toute la reconnaissance des citoyens.

Ce dernier a pris le temps de considérer cette avenue, mais a finalement choisi de renouer avec sa passion des affaires, avant de devenir député.

« Aujourd’hui, j’ai toujours le désir de voir notre région prospérer à nouveau et je veux contribuer au développement de notre région et de notre territoire », indique celui qui a finalement trouvé un chemin dans le but de conserver un équilibre avec sa famille. 

« J’ai accepté la semaine dernière un premier mandat avec la Réserve mondiale de la biosphère Manicouagan-Uapishka pour les accompagner dans leur plan de croissance et j’ai aussi signifié mon intérêt pour rejoindre le C.A. du port de Baie-Comeau », explique d’ailleurs M. Ouellet.

Mairie de Baie-Comeau

Le poste de maire de Baie-Comeau s’est libéré à la suite de l’élection de l’ancien maire Yves Montigny, à titre de député de la CAQ. Deux candidats ont manifesté leur intérêt pour le poste, soit Michel Desbiens et Sébastien Langlois.

Le calendrier électoral prévoit que la période des mises en candidature au poste de maire s’étendra du 6 janvier au 20 janvier 2023.

Partager cet article