Vers la fin du secondaire à Sacré-Cœur

Par Johannie Gaudreault 7:00 AM - 24 juin 2024
Temps de lecture :

Les élèves de premier cycle du secondaire pourraient ne plus étudier à l’école Notre-Dame-de-Sacré-Cœur. Photo Renaud Cyr

Le premier cycle du secondaire à l’école Notre-Dame-de-Sacré-Cœur à Sacré-Cœur pourrait devenir qu’un vague souvenir. La baisse constante des élèves motive le Centre de services scolaire (CSS) de l’Estuaire à enclencher le processus de fermeture. 

« La décision n’a pas encore été prise », affirme toutefois la régisseuse aux communications du CSS de l’Estuaire, Patricia Lavoie, ajoutant que de plus en plus de parents envoient leur enfant à la polyvalente des Berges après le primaire au lieu de les laisser à Sacré-Cœur pour les niveaux secondaires 1 et 2.

En 2023-2024, il y avait 22 élèves du secondaire à l’école sacré-coeuroise, soit 10 en première secondaire et 12 en deuxième secondaire. « Avec ce nombre, nous envisagions déjà de faire un seul groupe jumelé pour l’an prochain », dévoile Mme Lavoie.

Au terme de la période d’inscription de février en prévision de l’année scolaire 2024-2025, plusieurs parents ont inscrit leur enfant à la polyvalente des Berges aux Bergeronnes, si bien qu’il ne restait que neuf élèves pour l’an prochain.

« À la lumière de cette information et de notre volonté de faire un groupe jumelé, les élèves ont tous été inscrits à la polyvalente des Berges. Il n’y aura donc pas de services éducatifs au premier cycle du secondaire à Sacré-Cœur en 2024-2025 », confirme la porte-parole du CSS de l’Estuaire.

Cette situation n’est toutefois pas synonyme de fermeture officielle. « Il n’y aura pas de services éducatifs au secondaire à Sacré-Cœur l’an prochain en raison des inscriptions, mais si la décision de fermeture officielle était prise, elle serait en effet applicable pour 2025-2026 », explique Patricia Lavoie.

 Prochaines étapes

Le processus, qui s’inscrit dans le cadre de la Politique de maintien et de fermeture des écoles et de modifications de certains services éducatifs, est le même que ceux des dernières années à Franquelin, Portneuf-sur-Mer et Godbout. La prochaine étape est donc une rencontre de consultation publique dans le milieu le 9 octobre à 19 h au gymnase de l’école de Sacré-Cœur.

Par la suite, le conseil d’administration du CSS, en fonction des propos entendus sur place et de l’analyse des différents éléments du dossier, devra prendre une décision au plus tard le 1er avril 2025.

Partager cet article