Assurance-emploi : une consultation concluante à Essipit

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 12 juillet 2016
Temps de lecture :

Des dirigeants de plusieurs entreprises, représentants d’Associations et de député ont pris part à cette importante table ronde.

Essipit- Le comité d’examen avec en  tête le député d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Rémi Massé, est passé à Essipit jeudi, pour consulter Action Chômage et des employeurs des industries concernées par l’assurance-emploi.

Sous la formule d’une table ronde, une vingtaine de participants dont des employeurs représentant toutes les industries de la région, représentante de la député Marilène Gill, Nathalie Pardiac, Dave Savard, président de l’Association libérale fédérale de Manicouagan, Line Sirois d’Action Chômage Haute-Côte-Nord et Sylvain Ross directeur général de la Première Nation des Innus Essipit.

Constat

Au terme de la rencontre qui a duré environ 90 minutes, la coordonnatrice d’Action Chômage Haute-Côte-Nord, Line Sirois, n’a pas caché sa joie à l’effet que le député a semblé très sensible à la cause des travailleurs saisonniers de la région et aussi à la réponse exceptionnelle des intervenants des différentes industries de la Haute-Côte-Nord. « Ça fait des années qu’on veut tous les membres de l’industrie et on n’a jamais réussi. Et cela ce n’est pas grâce à moi mais à Essipit »,a lancé Mme Sirois.

Le message

En résumé, Line Sirois demande au gouvernement fédéral, de régler le problème du trou noir.  Elle rappelle qu’en Haute-Côte-Nord, il faut 560 heures travaillées pour 18 semaines de chômage tandis qu’en Gaspésie-Les îles on exige 490 heures travaillées pour 32 semaines de chômage. Pourtant, les deux régions présentent des particularités socio-économiques similaires.

Line Sirois d’Action Chômage Haute-Côte-Nord et le député Rémi Massé, responsable de mener le processus de consultation pour les régions francophones du pays.

Line Sirois d’Action Chômage Haute-Côte-Nord et le député Rémi Massé, responsable de mener le processus de consultation pour les régions francophones du pays.

Réactions

« Pour l’Association fédérale libérale de Manicouagan, la qualité des services de l’assurance-emploi est une priorité. Nous sommes très heureux de la visite du député libéral fédéral, M. Rémi Massé, à Essipit en Haute-Côte-Nord portant sur cet enjeu et nous espérons que des solutions en résulteront très bientôt », a dit Dave Savard, président de l’Association libérale fédérale de Manicouagan.

Amélioration des services

Le député Rémi Massé s’est vu confier la consultation pour l’ensemble des régions francophones du pays. Il a déjà visité la Gaspésie, les Iles-de-la-Madeleine et le Saguenay. Essipit est le seul arrêt nord-côtier  du comité d’examen dépêché par la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail. M. Massé a confirmé que des travailleurs de d’autres régions sont également confrontés au trou noir. Il a d’ailleurs été surpris d’apprendre que la région de la Côte-Nord ne bénéficiait pas du même nombre de semaines de prestations que la Gaspésie, une région similaire. « Nous avons déjà apporté plusieurs modifications dont l’annulation des 910 heures pour être admissible à l’assurance-emploi. Nous allons tenter de trouver des pistes d’amélioration afin d’établir un consensus. Mais il est impératif que la prestation des services soit améliorée ».

C’est en octobre qu’un rapport sera remis au ministère de l’Emploi, du Développement de la main-d’œuvre et du Travail. Ceci concorde avec la préparation de l’exercice budgétaire du gouvernement pour l’année 2017, ce qui indique que tous les espoirs sont permis. Le député Massé a rappelé que son gouvernement a déjà investi 92 M$ pour l’embauche immédiate d’agents afin de répondre aux besoins criants des prestataires.

Partager cet article