Tsunami d’humour sous un même toit

Par Karianne Nepton-Philippe 12:00 AM - 04 juin 2017
Temps de lecture :

Tadoussac – Le Week-end de l’humour était de retour à Tadoussac pour une deuxième édition du 19 au 21 mai dernier et trois spectacles étaient offerts à la population.

Les gens de Tadoussac se sont évidemment déplacés que ce soit pour un ou plusieurs spectacles, mais on comptait parmi l’assistance des gens de toutes les localités de la Haute-Côte-Nord, que ce soit Les Bergeronnes ou Les Escoumins, des gens du Saguenay ainsi que de Québec et de Montréal.

Mario Jean

« Moi Mario » est le titre de son cinquième one-man-show présenté devant une salle comble à Tadoussac. Après vingt-six ans de carrière, Mario Jean en était à sa toute première visite à Tadoussac. Il n’a par contre pas été déçu de l’accueil qu’il a reçu, alors que les gens ont adoré son spectacle. Dans ce cinquième spectacle l’humoriste propose des numéros sur, entre autres, le fait de ne pas tout dire aux gens et de tout se dire à soi-même. Il n’en revient pas que le temps passe aussi vite et parle aussi un peu de politique, un devoir qu’il se donne. Finalement, il a également fait son numéro sur son ascension du Kilimandjaro, en 2011.

Fabien Cloutier

Le samedi, Tadoussac a reçu la visite de Fabien Cloutier, de passage avec « Assume », son premier one-man-show,. Un excellent spectacle, très différent de ce qu’on voit habituellement. Son stand-up est en fait un long monologue dans lequel il aborde plusieurs thèmes, comme la politique, les décorateurs d’intérieur ou même des collectionneurs d’attaches à pain. Avec des histoires aussi farfelues les unes que les autres, et que ce soit en parlant des gens qui vivent trop dans le monde du bio ou de ceux qui font des mises à jour des livrets au guichet automatique, Fabien Cloutier amène son public à une réflexion profonde des choix que nous faisons.

La relève

Finalement, pour clore le Week-end de l’humour, les finissants de l’école nationale de l’humour sont montés sur scène, chacun leur tour. Talentueux et drôles les 14 finissants ont démontré dans leur numéro individuel d’une durée de 5 minutes, tout le talent et l’audace qui les anime. Du talent à l’état pur qui se transposera probablement dans les galas Juste pour Rire ou au petit écran dans quelques années.

Partager cet article