Luc Brisson devient chef-mentor

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 08 juillet 2017
Temps de lecture :

Les Escoumins – Luc Brisson est le nouveau chef-mentor de la cellule locale de mentorat d’affaires offert par le Service de développement économique de la MRC de La Haute-Côte-Nord.

L’annonce a été rendue publique la semaine dernière. Monsieur Brisson succède à Claude Deschênes, fondateur de la Ferme 5 Étoiles qui agissait également comme président au Conseil régional de mentorat d’affaires Côte-Nord.

« M. Deschênes s’est investi énormément pour la cause. Il a fait grandir la cellule, il a su mobiliser le milieu et surtout, il a partagé de précieux conseils qui ont aidé plus d’une dizaine d’entrepreneurs du territoire », souligne Marie-Eve Bouchard, coordonnatrice du mentorat d’affaires HCN.

M. Luc Brisson, un pilier du paysage économique nord-côtier et ancien copropriétaire du Journal Haute-Côte-Nord et du Journal Le Manic, mentionne qu’il est très fier d’avoir accepté le rôle de chef-mentor de la cellule de mentorat d’affaires HCN. Selon lui, un entrepreneur est plus riche s’il reçoit le soutien d’un mentor puisqu’il peut bénéficier de ses conseils, de son expertise, etc. C’est dans cette philosophie qu’il désire s’impliquer afin de faire progresser le réseau et ainsi en faire bénéficier un plus grand nombre d’entrepreneurs.

« Étant très impliqué dans le milieu et connu du monde des affaires, M. Brisson apportera sans aucun doute de nouveaux horizons vis-à-vis le mentorat d’affaires en Haute-Côte-Nord », se réjouit l’ex chef-mentor Claude Deschênes.

Le mentorat d’affaires, pour aller plus loin

Le service de mentorat d’affaires, qui est un service basé sur le bénévolat, a pour objectif d’offrir aux entrepreneurs de tous les stades et de tous les secteurs d’activités économiques, un service d’accompagnement par des mentors mobilisés, des entrepreneurs et gens d’affaires expérimentés qui ont « réussi ». « Sans intervenir dans la gestion de l’entreprise, le mentor joue un rôle important dans le développement du savoir-être entrepreneurial. Les avantages de ce type de relation sont nombreux. Notons entre autres, l’accompagnement, le transfert de compétences et le choix de solutions stratégiques », ajoute Marie-Eve Bouchard.

Partager cet article