Réfection 2.0 complétée pour le Centre d’études collégiales de Forestville

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 22 août 2017
Temps de lecture :

Le Centre d’études collégiales de Forestville inaugurait aujourd’hui, ses nouveaux locaux revampés au  goût du jour et surtout agrémentés d’outils technologiques à la fine pointe de la technologie, ouvrant la voie à d’autres perspectives d’enseignement.

Le Cégep de Chicoutimi est allé de l’avant avec un investissement total de 175 000 $ auquel ont contribué la MRC de La Haute-Côte-Nord, la Commission scolaire de l’Estuaire, le Conseil de vie étudiante, La Caisse du Centre de La Haute-Côte-Nord et Hydro-Québec.

Tableaux interactifs, projecteurs multimédias et une nouvelle salle de vidéoconférence sophistiquée sont désormais à la disposition des étudiants qui ont choisi le Centre d’études collégiales de Forestville pour entamer ou compléter le programme pré-universitaire de Sciences humaines ou encore le programme Tremplin DEC.

Par le biais de la dernière entente mise à jour entre la MRC de La Haute-Côte-Nord et le Cégep de Chicoutimi, le conseil des maires de la Haute-Côte-Nord a entériné une aide financière de 40 000 $ sur deux ans ainsi que la commandite de iPad à tous les étudiants inscrits à la session d’automne 2017 à temps complet. Cette offre est valide jusqu’à vendredi.

« Nous voulions profondément donner une accessibilité accrue aux études supérieures à la population de Forestville et des environs », explique la directrice générale du Cégep de Chicoutimi, Denyse Blanchet, soulignant au passage les 50 ans d’existence du réseau collégial québécois.

Le préfet de la MRC de La Haute-Côte-Nord, Donald Perron,  a confirmé la volonté régionale de préserver le seul établissement collégial de la Haute-Côte-Nord, « dans un environnement attrayant ».

La mairesse de Forestville, Micheline Anctil, estime que le Centre d’études collégiales de Forestville et un outil de développement économique et social majeur pour la région.

La directrice de la formation continue au Cégep de Chicoutimi, Manon Chapdelaine, a supervisé les travaux et l’achat des outils en collaboration avec les ressources spécialisées du Cégep de Chicoutimi. Des aménagements adaptés aux méthodes d’enseignement contemporaines, en passant par le tutorat, les cours virtuels, le centre d’aide au français ou les deux classes d’enseignement théorique insonorisées jusqu’au laboratoire informatique hautement technologique, le Centre d’études collégiales de Forestville s’offre une ouverture sur le monde qui lui permettra de diversifier son offre.

« Il sera possible d’accueillir une clientèle internationale, offrir différentes formations, plusieurs avenues seront désormais à la clientèle de la région, grâce à ce projet collectif qui a su rallier les gens du milieu  », conclut Mme Blanchet.

Partager cet article