Les transporteurs en Vrac ont leur voyage

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 04 juin 2018
Temps de lecture :

Une douzaine de camionneurs propriétaires membres des Transporteurs en Vrac de Forestville manifestent actuellement au quai de Forestville.

Ces derniers contestent la façon de faire des Entreprises Lucien Dufour de Tadoussac qui ne respecte pas l’entente convenue l’an dernier avec Bétonnière du Golf, consistant à embaucher 50% des camionneurs de l’Association pour le transport de sable.

Selon la directrice de courtage des Transporteurs en Vrac Nadine Gagné, c’est une somme de 150 000 $ qui a été détournée des coffres des camionneurs artisans l’an dernier en raison des pratiques des Entreprises Lucien Dufour, « qui coupe les prix » en faisant fi de la règlementation des Transporteurs en Vrac, une association dont il fait pourtant partie. « De juin à septembre 2017, il a transporté du sable pour alimenter 9 barges de sable et il n’a pas eu recours à nos camions. Nos camionneurs ne travaillent pas actuellement et lui il ne respecte pas l’entente », déplore madame Gagné.

Sur place en guise d’appui aux 36 membres des Transporteurs en Vrac de Forestville, Carol Girard, représentant de l’Association nationale des camionneurs artisans inc. (ANCAI), ajoute que les bétonnières ont toujours eu recours aux services du regroupement de camionneurs propriétaires de la Haute-Côte-Nord. Le vent a tourné l’an dernier lorsque les Entreprises Lucien Dufour ont baissé les prix, faisant cavalier seul face à l’Association. « Les membres ne travaillent pas alors c’est normal que la frustration s’installe, à un moment donné il faut faire valoir nos droits et que chacun respecte les ententes » affirme M. Girard.

Version différente

Selon Frédéric Dufour, c’est sa compagnie à numéros qui transige avec Béton provincial et non Les Entreprises Lucien Dufour. « Bétonnière du Golf n’a rien à voir là-dedans, elle transporte seulement le sable pour Béton provincial avec son bateau », dit Frédéric Dufour.

Ce dernier ajoute que sa compagnie n’est pas membre des Transporteurs en Vrac de Forestville et que c’est sa compagnie qui a fait le transport de sable pour les barges l’an dernier. « Je n’ai pas transporté pour 9 barges l’an dernier premièrement et deuxièmement c’est vrai que j’ai conclu une entente avec Bétonnière du Golf pour prendre leurs camions. Le problème c’est qu’ils ne sont pas toujours capables de me fournir les camions nécessaires. Ils auraient voulu travailler de 8 à 5 mais quand le bateau de Bétonnière du Golf arrive, on dompe direct dans le bateau pour sauver de la main-d’œuvre et en plus, ils se plaignent de l’état des chemins et menacent d’arrêter de charrier. Moi tout ce que je veux, c’est travailler ».

Monsieur Dufour explique ces malentendus par les contraintes qu’ont imposé l’opération des sablières l’an dernier.  « En tout l’an dernier j’ai transporté 18 000 tonnes de sable alors que les Transporteurs en Vrac en ont peut-être transporté 12 000 tonnes. Et ils ont fait une offre pour le tamisage à Béton provincial, ils vont un peu loin, pour une association de camionnage. De toute façon, si ce serait pas moi, ce serait un autre ».

Les Entreprises Lucien Dufour existent encore mais oeuvrent plutôt dans l’excavation et le concassage de pierre. Depuis une quinzaine d’années, Frédéric Dufour a pris le relais dans le tamisage et chargement en créant sa propre compagnie.

« Les Transporteurs en Vrac tentent actuellement d’obtenir 100% du transport de sable mais Béton provincial ne semble pas intéressé. Ils s’en prennent toujours à mon père mais pourtant il n’a plus d’affaires à ça depuis longtemps ».

 

 

Partager cet article