Futur terrain multisport à la poly des Berges – Québec contribue à la hauteur de 630 000 $

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 22 août 2018
Temps de lecture :
Ce sont deux dossiers majeurs (service incendie et ex-directrice générale) qu’a réglé en quelques mois le conseil municipal des Bergeronnes. Photo Journal Haute-Côte-Nord

Ce sont deux dossiers majeurs (service incendie et ex-directrice générale) qu’a réglé en quelques mois le conseil municipal des Bergeronnes. Photo Journal Haute-Côte-Nord

Les Bergeronnes – L’équipe-école de la polyvalente des Berges n’espérait plus cette nouvelle tellement elle est attendue depuis longtemps. Comme tout vient à point à qui sait attendre, les familles du secteur et les élèves de la polyvalente des Berges seront récompensés. Si tout va bien, ils devraient profiter d’un tout nouveau terrain multisport adjacent à la polyvalente lors de la rentrée scolaire 2019-2020.

Le ministre responsable de la Côte-Nord Pierre Arcand, était de passage aux Bergeronnes mardi dernier afin d’annoncer une subvention de 628 836 $ du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport dans le cadre du Programme de soutien aux installations sportives et récréatives. Une piste d’athlétisme et un terrain de soccer seront érigés à l’arrière du terrain de tennis de la polyvalente dès que la Commission scolaire de l’Estuaire aura réuni la même somme afin de conclure le montage financier de ce projet d’envergure dont les coûts sont estimés à 1, 25 M$.

Mobilisation du milieu
La présidente de la Commission scolaire de l’Estuaire Ginette Côté, confirme qu’un partenaire s’est déjà manifesté mais elle demeure plus discrète quant aux éventuels commanditaires. Mme Côté soutient qu’une mobilisation du milieu sera lancée incessamment afin que cette infrastructure, qui représente « un levier exceptionnel pour promouvoir la persévérance scolaire et attirer des familles », soit à la disposition des utilisateurs le plus tôt possible.

Conscient que ce projet a été présenté à plusieurs reprises au cours des dernières années, le ministre Arcand affirme que « les priorités sont données par les différents gouvernements en place », précisant au passage que l’économie du Québec se porte bien actuellement et permet une marge de manœuvre justifiant des annonces comme celle-ci, sans pour autant nécessiter une campagne électorale.

Pierre Arcand soutient que son gouvernement a pour objectif la modernisation complète des infrastructures dans les écoles du Québec d’ici 5 à 10 ans.

Partager cet article