Le Tadou-Bus sera-t-il de retour en 2019?

Par Shirley Kennedy 12:00 AM - 16 janvier 2019
Temps de lecture :
Les tarifs ne sont toujours pas établis officiellement dans l’éventualité du retour du Tadou-Bus pour 2019. La Société de développement de Tadoussac estime que les passeports saisonniers se vendront entre 50 $ et 100 $ tandis qu’un aller-retour pourrait se monnayer entre 1,50 $ et 3, 00 $. Photo courtoisie Société de développement de Tadoussac

Les tarifs ne sont toujours pas établis officiellement dans l’éventualité du retour du Tadou-Bus pour 2019. La Société de développement de Tadoussac estime que les passeports saisonniers se vendront entre 50 $ et 100 $ tandis qu’un aller-retour pourrait se monnayer entre 1,50 $ et 3, 00 $. Photo courtoisie Société de développement de Tadoussac

Tadoussac – Si la majorité de la population locale est favorable, le Tadou-Bus pourrait faire un retour dans le cœur villageois de Tadoussac l’été prochain. En effet, la Société de développement de Tadoussac évalue actuellement l’intérêt réel des citoyens et gens d’affaires par l’entremise d’un sondage qui circule depuis quelques mois déjà.

Initié à l’été 2018 grâce à l’appui financier de la MRC de La Haute-Côte-Nord (50 000 $), la Société de développement et la Municipalité de Tadoussac (23 000 $), le service de transport en commun destiné aux touristes, passants et travailleurs locaux, a nécessité un investissement de près de 75 000 $.

À ce jour, quelque 200 personnes ont répondu au questionnaire et l’intérêt semble positif à l’égard de ce projet de développement durable qui permet entre autres, de désengorger le centre du village, libérer les stationnements et réduire l’empreinte écologique de Tadoussac, un argument qui séduit les citoyens et gens d’affaires.

Selon les données préliminaires colligées par la Société de développement de la localité, 45% des 200 répondants sont des résidents permanents de Tadoussac. Une portion de 73 % des citoyens ayant complété le questionnaire affirme qu’elle utilisera le service s’il est de retour l’an prochain, tandis que 97 % juge que c’est un service utile. Seulement 3% des répondants estiment que le Tadou-Bus n’est pas adapté au village.

Un service prolongé en 2019

« L’an dernier nous avions lancé le projet sur le tard pour une durée de 42 jours. Si nous répétons l’expérience l’an prochain, nous envisageons de le faire du début mai à la fin octobre, pour que les locaux aient accès pendant l’été, soit en basse et haute saison et aussi pour que ce soit viable et rentable », précise Marilou Sirois, coordonnatrice pour le projet Tadou-Bus à la Société de développement de Tadoussac.

Cette dernière espère que les commerçants feront entendre leur voix, eux qui ont été peu nombreux à répondre au sondage. « J’ai reçu environ dix réponses alors que j’ai envoyé une quarantaine de questionnaires, précise Mme Sirois. Il faut comprendre que beaucoup d’établissements sont fermés pendant la saison morte. Nous souhaitons ardemment leur participation puisque sans eux ce sera difficile ».

Objectifs

Ultimement, la Société de développement de Tadoussac vise l’entière gratuité du service. « Mais évidemment il y a plein de choses à prendre en considération et il faut évaluer les possibilités de rentabilité si le service est gratuit », tempère la coordonnatrice du projet.

Parmi les considérants, le choix du bus est au cœur des discussions. Électrique, à essence, de grande ou petite taille, loué ou acheté, voilà des options qui seront évaluées en regard du financement et des programmes gouvernementaux à la disposition du promoteur. Minimalement, la Société de développement mise sur un budget similaire à l’an dernier.

Partenaires à l’horizon ?

« À date, 85 % des gens seraient prêts à débourser pour le service, ajoute Marilou Sirois. Et j’ai pensé qu’on pourrait offrir des passeports adaptés. Par exemple, des passeports découverte de 24 h, 48 h ou 72 h pour une dizaine de dollars. Et en échange, les détenteurs auraient accès à un rabais ou un café gratuit afin de mettre en valeur les commerçants partenaires du projet ».

En attente du plus grand nombre de questionnaires possibles au cours des prochaines semaines, Marilou Sirois invite la population à se positionner dans ce dossier. « Pour que le projet existe, il va être important d’avoir la collaboration des gens du village, mais surtout celle des entreprises et commerçants de Tadoussac, réitère Mme Sirois. Tadou-Bus est un projet communautaire de développement durable. C’est le moment parfait pour les acteurs financiers de Tadoussac de décider s’ils s’engagent auprès de la communauté et travaillent avec les gens pour créer le village de demain. Tadoussac peut devenir un pionnier du développement durable au Québec, mais pour ça, tout le monde devra travailler ensemble ».

Il est toujours possible de compléter le formulaire via les pages Facebook de la Municipalité ou de la Société de développement.

Tadou-Bus en chiffres

  • En 42 jours, entre 130 et 150 personnes sont montées quotidiennement dans l’autobus en 2018
  • Du 6 août au 16 septembre 2018, 5 500 personnes ont utilisé le service
  • 75% des répondants au sondage affirment que c’est la pénurie de stationnement qui les inciterait à utiliser le service
  • 50% d’entre eux soutiennent que la problématique du stationnement et la réduction de l’empreinte écologique les interpelle en faveur du projet
  • 39% sont en faveur du projet parce qu’il facilite le déplacement des touristes

Partager cet article