Un budget de 8,9 M$ est adopté à Forestville

Par Shirley Kennedy 5:00 AM - 02 février 2020
Temps de lecture :
Le conseil municipal de Forestville et le directeur général de la municipalité à l’extrême droite, M. Richard Duguay. Archives

Le conseil municipal de Forestville et le directeur général de la municipalité à l’extrême droite, M. Richard Duguay.

La taxe foncière subira une hausse de 1,5 % pour l’exercice budgétaire 2020. Le taux de base passe de 1,60 $ du cent dollars d’évaluation à 1,6240 $. Les taux pour les terrains vagues et autres catégories d’immeubles sont également augmentés de 1,5 %. Tels sont les principaux éléments ressortis lors de l’adoption du budget le 21 janvier.

Un budget équilibré de 8 669 400 $, une hausse notable en comparaison avec 2019, alors que l’exercice prévoyait des revenus et dépenses de 6,9 M$. Le statu quo est maintenu en ce qui concerne les taxes liées aux services d’eau potable, d’égout et des matières résiduelles.

La mairesse de Forestville Micheline Anctil, a qualifié l’année 2020 de « bonne année », notamment au niveau des transferts gouvernementaux liés à la péréquation qui augmentent d’environ 100 000 $.

Le service de la dette de la Ville de Forestville a considérablement diminué, passant de 9,88 % de son budget 2019 à 5,72 % cette année. « Ce qui signifie que nous avons éliminé beaucoup d’emprunts malgré tous les investissements effectués au cours des dernières années alors que nous avons mis à niveau la majorité de nos infrastructures », s’est réjouie la mairesse.

À ce titre, cette dernière a fait la nomenclature de la réfection de la 1re Avenue, du système de réfrigération du curling, construction et installations sanitaires au parc Charles Lapointe, construction d’une salle d’entraînement physique, salle de spectacles et réfection de la salle Ginette. B.-Sirois, entre autres. « Nous avons récupéré beaucoup de retard qu’accusait notre Ville dans l’entretien et l’amélioration de ses infrastructures, bâtiments et équipements, tout en développant de nouveaux services », a-t-elle précisé.

Revenus

Par le biais de l’Entente intermunicipale incendie, un montant d’environ 140 000 $ s’ajoute aux revenus de 2020 en comparaison avec l’an dernier. Les transferts conditionnels sont également revus à la hausse, passant de 271 379 $ à 416 612 $ tandis que les autres revenus de source locale grimpent de 472 900 $ à 633 200 $. Ils sont issus notamment, des revenus liés au bureau de la Société de l’Assurance Automobile du Québec, de la location de l’aéroport, de la vente de carburant et du camping municipal.

Au chapitre des dépenses, l’administration générale coûtera moins cher aux contribuables forestvillois en 2020. Une réduction de 70 000 $ par rapport à l’an dernier (1 069 800 $ à 999 300$). Un peu plus de 200 000 $ seront investis dans la sécurité publique tandis que le poste budgétaire du transport routier passe de 1 241 790 $ à 1 783 000 $.

Plan triennal

Une somme de 1,2 M$ prélevée à même les surplus accumulés est affectée en 2020 et servira à lancer le plan triennal d’immobilisations. Ce dernier permettra la modernisation de l’aéroport, la réfection de la rampe de mise à l’eau, du bureau de l’accueil à l’hôtel de ville, de la toiture de la station de pompage et de la salle Ginette.B.-Sirois, entre autres.

Le fer de lance du développement économique préconisé par les élus de Forestville pour 2021, repose sur la réfection majeure du quai, un projet soumis aux programmes d’aides gouvernementaux qui est de l’ordre de 14 M$.

Partager cet article