La pandémie teinte le bilan de session du député Ouellet

Photo de Charlotte Paquet
Par Charlotte Paquet
La pandémie teinte le bilan de session du député Ouellet
Le député Martin Ouellet a rencontré les médias à l'extérieur de son bureau de circonscription à Baie-Comeau.

Il fallait s’y attendre, la pandémie de COVID-19 a teinté le traditionnel bilan de session parlementaire du député Martin Ouellet. Tout en se défendant bien de vouloir être alarmiste, il a souligné qu’une éventuelle deuxième vague représenterait un défi pour une région comme la Côte-Nord qui a été peu exposée au virus jusqu’à présent.

Mardi matin, c’était jour de présentation de bilan pour le représentant de la circonscription de René-Lévesque à l’Assemblée nationale. Après avoir être revenu sur certains moments des derniers mois, il a abordé le sujet de l’incertitude qui plane pour l’avenir de la pandémie.

« Le virus n’a pas beaucoup circulé, donc, notre immunité collective, elle est très basse. Comme on n’a pas été exposé à ce virus-là comme ailleurs au Québec, évidemment, si le virus revient à l’automne et revient vite, le risque de propagation est assurément plus grand comparativement à d’autres régions qui n’ont pas été confinées aussi longtemps. »

D’après le député, le système de santé sur la Côte-Nord risque donc d’être mis à rude épreuve si la deuxième vague se concrétise. Aussi compte-t-il discuter bientôt avec le nouveau président-directeur général par intérim du Centre intégré de santé et de services sociaux de la région, Claude Lévesque, au sujet de la stratégie à déployer pour se préparer.

« Je ne suis pas alarmiste, je me dis que pour la deuxième vague, on devra être prêt, considérant que notre système de santé est un système qui est éclaté sur notre territoire et qui n’a pas les mêmes facilités qu’ailleurs au Québec. »

Bureau de projet

Martin Ouellet espère le lancement imminent des appels d’offres pour le bureau de projet du pont sur le Saguenay. Il souhaite que le passage sur la Côte-Nord du ministre des Transports, François Bonnardel, qu’il annonce pour le 2 juillet, soit gage d’une bonne nouvelle.

En compagnie du ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles et responsable de la Côte-Nord, Jonatan Julien, M. Bonnardel sera à Baie-Comeau et à Sept-Îles pour annoncer la programmation des travaux et des investissements des deux prochaines années. Le député affirme les talonner pour qu’ils annoncent alors le lancement des appels d’offres pour le bureau de projet.

« C’est la nouvelle qu’on attend tous. Pandémie, pas pandémie, je pense que les fonctionnaires ont pu travailler à distance à peaufiner un peu ce qu’on avait déjà », a-t-il lancé, en rappelant qu’au début mars, tout juste avant le dépôt du budget provincial, le gouvernement avait confirmé qu’il irait de l’avant.

« Si on veut donner un signal présentement que la Côte-Nord a besoin de projets de relance, si le gouvernement tient à relancer la Côte-Nord avec autre chose que seulement deux maisons des aînés, je pense qu’il est tout à fait légitime, pour le gouvernement et pour la population, de mettre ça de l’avant et qu’on commence à franchir les prochaines étapes. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires