Kateri C. Jourdain a déjà des alliés de taille

Par Sylvain Turcotte 4:01 PM - 08 août 2022
Temps de lecture :

La candidate de la CAQ dans Duplessis, Kateri C. Jourdain, est entourée des maries de Port-Cartier (Alain Thibault), Sept-Îles (Steeve Beaupré) et Baie-Comeau (Yves Montigny, également candidat pour la CAQ dans René-Lévesque), ainsi que du chef du parti et premier ministre, François Legault.

La candidate de la CAQ pour la circonscription de Duplessis, Kateri C. Jourdain, a certes des alliés de taille en vue des élections provinciales du 3 octobre prochain. Plusieurs élus municipaux et gens du milieu des affaires et du communautaire étaient présents à la conférence de presse de lundi matin pour l’annonce du chef du parti et premier ministre, François Legault.

Sans avancer de nom, soulignons que des personnes influentes du Port de Sept-Îles, d’Alouette, des chambres de commerce, de la SFP Pointe-Noire, de Développement économique Uashat mak Mani-utenam, pour ne nommer que ses institutions, étaient dans l’audience pour l’annonce de la candidature de Kateri C. Jourdain. Même le candidat de la CAQ dans René-Lévesque, l’actuel maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, était sur place.

Il y a avait également les maires de Sept-Îles et de Port-Cartier, qui avaient tous deux de bons mots à son endroit.

« Peu importe les allégeances, je me réjouis des qualités de la candidate. Et ses enjeux sont les mêmes que j’avais en me présentant à la mairie », assume Steeve Beaupré, qui ne s’est pas gêné de dire qu’il est membre de la CAQ.

Il est confiant de voir quelqu’un représenter la Côte-Nord dans Duplessis du côté « ministrable », ce qui ne s’est pas fait depuis 1976.

« Je suis venu appuyer une très bonne candidate, que je connais depuis plusieurs années. C’est une très bonne personne. Je lui souhaite la meilleure des chances », a mentionné Alain Thibault.

Dossiers chauds

Lors de la conférence de presse, Kateri C. Jourdain s’est dite fière de qui elle est et de ses origines. « C’est une grande journée pour mes pairs autochtones. »

Le chef et premier ministre a indiqué qu’avec la candidate de Duplessis il avait trouvé une personne de choix pour son équipe économique, mais aussi pour les rapprochements entre la nation québécoise et la nation autochtone pour des projets ensemble.

Lors de la rencontre, la candidate et son chef ont été abordés sur plus d’un point.

Au niveau du racisme, Mme Jourdain reconnaît qu’il y en a, mais que l’important c’est l’action, d’agir rapidement.

Au sujet des billets d’avion à 500$, M. Legault soutient qu’il faut être en mesure de financer les petites compagnies (Air Innuit, Pascan,…). Il ne pense pas que ce soit une bonne idée pour le gouvernement de s’embarquer financièrement dans une nouvelle compagnie (TREQ).

« Il faut ajuster l’offre (billets à 500$). L’objectif est que tout le monde qui veut un billet en ait un », a indiqué M. Legaut, qui a avoué avoir déjà été frustré de voir un vol Montréal-Paris pour 500$ en comparaison avec Montréal-Sept-Îles à 1 000$.

Le premier ministre a également laissé entendre que le gouvernement était avancé dans le dossier d’une entente globale avec la Nation Innue, sans pouvoir en dire plus sur le sujet

François Legault a également parlé en bien de la Côte-Nord, une région « au potentiel économique extraordinaire. » Il voit sa population croître au cours des prochaines années.

« Il va y voir une grosse vague de gens qui vont venir habiter ici », a-t-il dit, ajoutant qu’il n’aimait pas le fly in, fly out.

Pour ce qui est de la route 138, il a mentionné qu’il faut travailler pour la compléter, sans oublier de dire qu’il faut aussi se rendre de l’autre côté, en parlant de Tadoussac.  

À LIRE ÉGALEMENT : Kateri Jourdain représentera la CAQ dans Duplessis

Partager cet article