Patrimoine de l’UNESCO : Anticosti à l’heure de l’évaluation

Par Émélie Bernier 10:11 AM - 08 septembre 2022 Initiative de journalisme local
Temps de lecture :

Anticosti pourrait devenir un patrimoine mondial de l’UNESCO.

Une étape de plus est en voie d’être franchie pour Anticosti dans sa conquête du titre de Patrimoine mondial de l’UNESCO. En effet, Sophie Justice, représentante de l’Union internationale pour la conservation de la nature est au Québec pour évaluer, in situ, le potentiel de l’île dont les principaux atouts sont les particularités géologiques et paléontologiques.

Cette étape est la suite logique au dépôt, en janvier dernier, de l’imposant dossier de candidature d’Anticosti à  l’Unesco, un travail de longue haleine.

Le programme de l’ évaluatrice comprenait plusieurs rencontres d’intervenants sur l’île, dans les communautés avoisinantes et dans la capitale provinciale. L’étape suivante sera la formulation de recommandations au comité de pilotage du dossier de candidature pour l’UNESCO.  Le dépôt du rapport de l’évaluatrice est prévu à l’automne.

L’Union internationale pour la conservation de la nature est chargée de l’évaluation de la candidature et la décision finale du Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO est attendue en 2023. Rappelons que le dépôt du dossier avait été reporté d’un an, de 2021 à 2022, car le gouvernement fédéral avait choisi de prioriser la candidature du site Tr’ondëk Klondike, au Yukon.  

La liste du patrimoine mondial à l’UNESCO compte à ce jour 1154 sites disséminés dans 167 pays. Vingt se trouvent au Canada dont au Québec soit l’arrondissement historique du Vieux-Québec et le parc national de Miguasha en Gaspésie.

Partager cet article