Boisaco, la PME la plus importante de la Côte-Nord, selon Les Affaires

Par Johannie Gaudreault 10:00 AM - 08 novembre 2022
Temps de lecture :

Selon le palmarès de Les Affaires, le Groupe Boisaco est la 102e PME la plus importante au Québec. Photo : Courtoisie

Avec la création de plus de 600 emplois directs et des retombées globales dépassant 200 M$, Boisaco est la petite et moyenne entreprise (PME) la plus importante de la région et la 102e au Québec, selon le palmarès de la publication Les Affaires du 26 octobre.

« Nous sommes très fiers de faire partie de ce palmarès, qui met en évidence l’importance des entreprises listées pour leurs milieux. Au-delà de notre présence dans ce palmarès, ce dont l’ensemble de notre organisation est encore plus fier, c’est de contribuer au développement durable et à la vitalité socio-économique des communautés de notre coin de pays », commente le président du Groupe Boisaco, Steeve St-Gelais.

Le classement met en lumière des entreprises aux prises avec des défis de taille, comme l’inflation, la pénurie de main-d’œuvre, qui ne ralentit pas, et une fiscalité qui ne leur fait pas de cadeaux. Malgré ces embûches, les PME québécoises continuent de donner du souffle à l’économie d’ici, en rayonnant localement, et à l’international pour certaines.

Boisaco réussit à tirer son épingle du jeu. « Il va sans dire que les défis et les enjeux ne manquent pas, approuve M. St-Gelais. Notre modèle d’organisation basé sur le développement durable, la coopération, la solidarité, la vision à long terme, l’innovation et le travail d’équipe, fait toute la différence. Nous avons une équipe solide, fidèle, diversifiée, dynamique et engagée, qui constitue de loin notre atout le plus précieux. »

D’innombrables défis se sont présentés dans la cour de la PME nord-côtière au courant des 15 dernières années. En termes d’importance, « les diminutions de volumes d’approvisionnements, les enjeux minant la compétitivité du secteur forestier sur la Côte-Nord et l’important creux qui a caractérisé les marchés nord-américains entre 2008 et 2015 » sont sans aucun doute en tête de liste.

Pour arriver à se sortir la tête de l’eau, le Groupe Boisaco a poursuivi ses efforts de développement, « mais cela ne s’est pas fait sans peine », souligne le dirigeant.

« Un bel exemple que nous pouvons mentionner est celui de la nécessité de consacrer plus de 27 M$ uniquement pour consolider nos approvisionnements (2008 et 2013) et maintenir ainsi le minimum d’opérations permettant de garantir une compétitivité », ajoute-t-il.

Après avoir surmonté tous ces écueils, Steeve St-Gelais est confiant pour l’avenir de Boisaco, malgré les enjeux qui ne disparaissent pas.

« Parce que Boisaco est une formidable organisation coopérative et collective, qui est axée sur le développement durable, et qui a une formidable capacité de résilience. Nous avons une situation et une équipe solide, de même qu’une gestion rigoureuse axée sur une vision à long terme », rappelle le gestionnaire.

Depuis 37 ans maintenant, des hommes et des femmes se sont acharnés à donner vie à la grande organisation collective qu’est Boisaco, en relevant tous les défis et enjeux qui se sont présentés.
« Il va sans dire que nous continuerons à relever tous ces défis, coûte que coûte », de conclure M. St-Gelais avec fierté.

Méthodologie

Le classement des 300 plus grandes PME du Québec, en partenariat avec SOM, est établi en fonction du nombre d’employés à temps plein au Québec au 30 juin 2022 déclaré par chaque entreprise. Les entreprises ont été sollicitées pour remplir un formulaire de façon volontaire du 18 août au 10 octobre 2022.

Les entreprises ayant plus de 300 employés ont été exclues. Lorsque les entreprises ont le même nombre d’employés, elles occupent le même rang et apparaissent par ordre alphabétique.

La numérotation tient compte de la répétition du même rang pour plusieurs entreprises. Selon le palmarès, Boisaco compte 200 employés en 2022, une augmentation de 5 % comparativement à l’année précédente.

Partager cet article