L’urgence de Forestville perd un médecin

Par Johannie Gaudreault 7:00 AM - 31 janvier 2024
Temps de lecture :

L’urgence de Forestville perdra le Dr Arab Boussaid le 1er mars.

À compter du 1er mars, l’urgence de Forestville ne fonctionnera qu’avec deux médecins. Le Dr Arab Boussaid a remis sa démission au Centre de santé et de services sociaux de la Côte-Nord et son remplacement n’est pas encore assuré.

Questionné à ce sujet, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord n’a pas divulgué les détails entourant la démission du médecin omnipraticien. 

« Nous ne donnons jamais les motifs de départ des médecins. Cette information est confidentielle », a soutenu le conseiller aux communications, Pascal Paradis, par courriel, en n’indiquant pas non plus à quel endroit Dr Boussaid poursuivra sa carrière. 

Le départ du médecin, présent à Forestville depuis 2014, occasionnera certaines difficultés à l’établissement de santé, qui peine à éviter les ruptures de services. Dr Boussaid ne conservera pas les patients pour qui il était le médecin de famille.

« Les départs de médecins entraînent certains impacts, mais le CISSS fait déjà appel à des médecins dépanneurs afin de combler les horaires de garde à l’urgence », dévoile M. Paradis. 

En ce moment, l’urgence de Forestville compte sur les services de trois médecins. À la suite du départ annoncé de Dr Boussaid, ils ne seront plus que deux. 

« Il y a aussi un médecin qui ne fait que de la prise en charge au bureau », ajoute le porte-parole du CISSS de la Côte-Nord. 

Il y a donc trois médecins en fonction pour un nombre total de 10 postes, selon Pascal Paradis. « Un nouveau médecin arrivera dans la prochaine année (date à confirmer). Cette personne devrait avoir une pratique polyvalente (urgence, CHSLD et prise en charge) », fait-il savoir.

Les trois docteurs sont Hélène Elidor, Danielle Godin et Yvan Salvetti. 

En comparaison, l’urgence des Escoumins possède une équipe de 7 médecins, dont le responsable co-gestionnaire est Guillaume Lord. Au total, 11 médecins omnipraticiens travaillent à l’hôpital des Escoumins.

Une situation commune

La situation de l’urgence de Forestville n’est pas unique au sein des installations du centre de santé régional.

« Le CISSS a le personnel requis pour offrir les services, assure M. Paradis, mais des postes sont vacants dans l’ensemble des installations à l’urgence comme sur d’autres unités cliniques. »

C’est pourquoi l’établissement nord-côtier est « en processus actif de recrutement de médecins et de personnel ». 

« De nouveaux médecins s’installent régulièrement dans la région. D’ailleurs, lors de la séance du conseil d’administration en novembre dernier, nous avons annoncé la venue de 9 médecins de famille (Baie-Comeau : 5, Port-Cartier : 2, Minganie : 1, Basse-Côte-Nord : 1) », de conclure le porte-parole.

Partager cet article